Sommaire
Senior Actu

Les journées du bridge : du 13 au 20 septembre 2015 (partie 2)

Une étude de l'Inserm réalisée en 2009 a montré que, chez les personnes âgées, la pratique régulière d'une activité cérébrale comme les jeux de cartes, retardait l'apparition d'Alzheimer. Plusieurs médecins abondent en ce sens et affirment que la gymnastique intellectuelle et la stimulation de la mémoire que développent les bridgeurs repousseraient de manière significative les effets de cette maladie.


Les journées du bridge : du 13 au 20 septembre 2015 (partie 2)
Il est difficile, passé un certain âge, de maintenir la pratique d'une activité à haut niveau… Mais ce qui est vrai pour la majorité des disciplines sportives ne s'applique pas au bridge ! La preuve ? L'équipe de France senior - Patrick Grenthe, Guy Lasserre, François Leenhardt, Patrice Piganeau, Philippe Poizat, Philippe Vanhoutte, capitaine Philippe Cronier - a remporté le titre mondial et européen à raison de 7 heures de batailles intellectuelles quotidiennes. Les conditions physiques et mentales doivent être au top pour assurer ce rythme. Quel que soit le niveau de la compétition, les montées d'adrénaline sont garanties. Comme le souligne d’ailleurs Guy Lasserre : « le bridge sollicite la mémoire et permet d'éviter l'isolement en gardant le contact social ». Un beau résumé.
 
Sur le plan sociétal, les personnes âgées se sentant moins utiles, se retirent progressivement de la vie sociale. Une personne sur quatre de plus de 75 ans est seule selon la Fondation de France. Le bridge, seul sport de l'esprit qui se joue avec un partenaire rappelons-le, permet aux seniors de garder des contacts humains. Le club devient alors le lieu de nouvelles rencontres, de nouvelles amitiés, voire d’un nouvel amour, pourquoi pas ? C'est une sorte de « seconde » famille, un espace de convivialité où l'on partage bien plus qu'une partie de cartes. Le bridge, véritable art de vivre, peut même influencer  l'organisation de son temps ou le choix de la destination de ses vacances… Et pourquoi pas une croisière bridge ?
 

Interview

Anne, bridgeuse au club Bridge et Loisirs de Boulogne-Billancourt
 
Comment avez-vous débuté le bridge ?

En famille vers l'âge de 15 ans. Deux années durant, j'ai joué environ deux fois par mois. J'ai ensuite mis le bridge de côté, avant de reprendre lorsque je me suis mariée. Mon mari et moi avons dû déménager à plusieurs reprises et à chaque fois, nous avons rejoint le club de notre nouvelle ville. Une fois seule, j'ai regagnée la région parisienne où j'ai intégré le club Bridge et Loisirs de Boulogne-Billancourt.
 
Quel rôle a joué le bridge dans votre intégration suite à vos déménagements successifs ?

Lorsqu'on arrive dans un village de 1.500 habitants, il n'est pas facile de lier connaissance. Cela l'était d'autant moins pour nous que mon mari était à l'époque directeur d'usine, ce qui nous collait une certaine étiquette. Le bridge nous a alors permis de rencontrer beaucoup de personnes, de vrais amis que nous revoyions en dehors du club, certains même avec qui nous sommes partis en vacances avec nos enfants respectifs.
 
Quelle place occupe votre club dans votre quotidien ?

C'est une deuxième famille ! Il y règne une ambiance extraordinaire. C'est un plaisir de se retrouver à chaque fois et nous insistons beaucoup sur cette notion de plaisir : nous sommes là pour jouer et nous amuser. Par ailleurs, outre le bridge, nous organisons d'autres activités, des sorties au théâtre ou au musée et même des vacances. Le club est également un formidable réseau d'entraide, si quelqu'un est malade ou a des soucis, nous sommes toujours là pour l'aider.
 
Le mari d'une de nos licenciées souffre de la maladie d'Alzheimer, du coup nous faisons notre possible pour l'épauler, lui changer les idées et lui faciliter le quotidien. Il se trouve toujours quelqu'un pour venir la chercher et l'amener au club. Tout est également fait pour intégrer les joueurs isolés : à chaque tournoi, l’un de nous reste toujours disponible pour les accueillir.

 
Vous investissez-vous dans la vie du club ?

Je donne des coups de main dès que j'en ai la possibilité. Il y a une telle ambiance que nous avons envie de tout faire pour la préserver et chacun y met un peu de soi. Côtoyer des personnes de toutes tranches d'âges, et pas seulement des retraités, fait aussi beaucoup de bien. Le club a créé il y a deux ans une section « jeunes » dans laquelle je m'investis beaucoup. C'est encore une autre famille, à laquelle nous avons envie de transmettre notre envie, notre passion et notre plaisir de jouer.
 

Règle du jeu

Le bridge se pratique avec un jeu de 52 cartes, divisées en 4 couleurs (Pique, Cœur, Carreau, Trèfle). Pique et Cœur sont les couleurs « majeures » ; As, Roi, Dame, Valet, dix sont les cartes les plus fortes. Chaque joueur est associé à un partenaire pour constituer une paire. Chacun est désigné par un des quatre points cardinaux : Nord-Sud contre Est-Ouest.

Les cartes sont distribuées dans le sens des aiguilles d'une montre. Chaque joueur reçoit 13 cartes qui constituent une main et doivent rester cachées. Le principe du jeu consiste à fournir de la couleur demandée si l'on en a. Le but est de remplir un contrat correspondant à un certain nombre de plis annoncés. Le camp opposé, lui, essaie de faire chuter l'autre paire en réalisant un nombre de plis supérieur.
 
Activité cérébrale, le bridge se définit comme un sport de l'esprit. Jeu de cartes, il se positionne entre le tarot pour les règles et le poker pour la passion et l'émotion qu'il suscite, le hasard en moins
 
Où a-t-on joué au bridge la première fois ? Sans doute vers 1860 aux confins de la Méditerranée orientale : sur les rives du Bosphore, en Grèce à Alexandrie. Une vingtaine d'années plus tard, c'est la Riviera française qui sera investie, puis l'Angleterre et les Etats-Unis. Les premiers ouvrages évoquant le bridge seront édités au cours des années 1880 dans les pays anglo-saxons et les premiers codes officiels apparaîtront à la fin du XIXème siècle. En France, en 1904, afin d'unifier des règles du jeu encore trop disparates, quelques joueurs passionnés créeront une Académie du Bridge.
 


Publié le Mardi 8 Septembre 2015 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 1281 fois