Sommaire
Senior Actu

Les impacts du vieillissement sur la gestion financière

L’évolution de la démographie et plus particulièrement le vieillissement de la population influenceront les marchés financiers dans les prochaines années, indique une récente analyse des équipes de gestion d’AXA Investment Managers, qui a porté sur l’influence des changements démographiques sur la gestion d’actifs.


"De fait, les comportements d’épargne seront modifiés et l’offre de produits devra tenir compte de besoins nouveaux. D’autre part, l’augmentation de l’espérance de vie allongera également les engagements des entreprises et des investisseurs institutionnels" indiquent ces spécialistes de la finance.

Et d'ajouter que "le ralentissement de la croissance démographique et le vieillissement de la population devraient peser sur la croissance économique ; ceci devrait générer une tension sur le partage de la valeur ajoutée entre actifs et inactifs au travers du financement des retraites".

En outre, l’évolution de la démographie aura des conséquences sur les marchés financiers. En effet, la baisse de la croissance de la population active par son impact négatif sur l’activité économique, pourrait générer une diminution du rendement des actifs financiers et activer les pressions inflationnistes.

Toutefois, cette crainte n’est pas entièrement fondée en raison du comportement des ménages et des mouvements auxquels le marché est sensible. Selon Sebastian Paris-Horvitz, directeur de la stratégie d’investissement, « le vieillissement de la population devrait favoriser certaines classes d’actifs et en particulier le secteur de la santé ».

L’évolution démographique devrait également susciter de nouveaux besoins et produits.
Pour Odette Cesari, directeur du pôle gestion Investment Solutions, « ces dernières années, certains modèles de gestion des engagements à long terme, tels que ceux des fonds de pension britanniques et des compagnies d’assurance japonaises, ont révélé leurs limites, entraînant souvent la renégociation voire l’abandon des promesses faites. Développer une nouvelle approche d’analyse du passif est aujourd’hui primordial pour les institutions de retraite ».


Publié le Jeudi 23 Février 2006 dans la rubrique Finances | Lu 4154 fois