Sommaire
Senior Actu

Les grandes villes doivent devenir des espaces plus accueillants pour les seniors, selon l’OMS

A l'occasion de la célébration de la Journée mondiale des personnes âgées qui a eu lieu le 1 octobre dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) vient de lancer un guide pour rendre les villes plus accueillantes aux seniors.


« Les villes qui prennent en compte les personnes âgées bénéficient aux personnes de tous âges, pas seulement les personnes plus âgées, et l'OMS s'est engagée à disséminer et à favoriser la mise en oeuvre du guide* dans le monde entier », a déclaré Daisy Mafubelu, la directrice générale adjointe pour la santé de la famille et de la communauté, dans un communiqué publié hier à Genève.

Au final, les consultations mises en place pour la réalisation de cet ouvrage ont permis d'identifier les qualités qui font des villes un environnement accueillant dans les domaines de la santé, de la vie sociale et des services.

Pour l’OMS, les villes doivent notamment promouvoir la marche et les espaces verts, des bancs publics et des toilettes publiques accessibles, sûrs et propres, mais également bien signalisés.

D'autres caractéristiques sont des passages piétons bien entretenus et bien éclairés, des bâtiments publics accessibles aux personnes qui souffrent d'un handicap, des transports publics plus sûrs (par exemple, que les chauffeurs de bus ne démarrent pas avant que tout le monde soit assis), davantage de places de stationnement réservées, des commerces et des services publics accessibles et des indications lisibles.

L'OMS recommande aussi que les informations ne soient pas communiquées par des répondeurs automatiques mais plutôt en tête-à-tête. Les messages écrits doivent être rédigés dans une langue simple et faciles à lire. Les services publics et les commerces doivent se trouver à proximité de là où les gens résident plutôt qu’en périphérie. Etc.

Enfin, une culture civique, qui respecte et prenne en compte les personnes âgées, est également recommandée. .../...
Les grandes villes doivent devenir des espaces plus accueillants pour les seniors, selon l’OMS

Les grandes villes doivent devenir des espaces plus accueillants pour les seniors, selon l’OMS
Rappelons que le vieillissement de la population est une tendance très marquée : de 11% de la population mondiale en 2006, les personnes âgées devraient passer à 22% en 2050.

Parallèlement, la population mondiale se concentre davantage dans les villes : un peu plus d'une personne sur deux actuellement, trois sur cinq d'ici 2030.

Ces deux tendances sont plus marquées dans les pays en développement : en 2050, l'OMS estime que 80% des personnes âgées vivront dans les régions les moins développées. « Dans les pays en développement le nombre d’aînés dans les villes va passer de 56 millions en 2000 à plus de 908 millions en 2050 », indique Alex Kalache, le directeur du Programme Vieillissement et cours de la vie.

*Ce guide intitulé « Global Age-friendly Cities : A Guide » est principalement destiné aux urbanistes mais également aux citoyens qui peuvent ainsi mesurer les progrès réalisés vers des environnements urbains plus accueillants. Il a été élaboré à partir d’échanges réalisés avec des seniors dans 33 grandes villes réparties dans 22 pays, dont Londres, Melbourne, Mexico, Moscou, Nairobi, New Delhi, New York, Rio de Janeiro, Shanghai et Tokyo.

Afin d'encourager l'utilisation du guide dans le monde, des réseaux ont déjà été créés au Brésil, au Canada, au Japon, en Espagne, au Royaume-Uni, dans les Caraïbes et au Moyen-Orient.


Publié le Mardi 2 Octobre 2007 dans la rubrique Habitat | Lu 7638 fois