Sommaire
Senior Actu

Les députés européens pour une réforme de la Sécurité sociale dans une Europe vieillissante

L'Europe connaît un vieillissement de la population. La moyenne d'âge pourrait passer de 39 ans aujourd'hui à 49 ans d'ici 2050. Retraites et frais de santé en hausse, taux de naissance faible… Les générations futures pourraient bien être confrontées à une Europe grisonnante consommant une grande partie des dépenses de l'Union. Comment y remédier ? s’interrogent les députés européens dans un communiqué. En réformant le système de sécurité sociale actuel pour permette, par exemple, de travailler au-delà de l'âge prévu de la retraite.


Les députés européens ont introduit le jeudi 20 novembre 2008 une résolution visant à réformer le système de sécurité sociale européen, résolution qui se base sur le rapport de Mme Gabriele Stauner (Allemande, membre du Groupe du Parti populaire européen et des Démocrates européens- PPE-DE) et de la commission de l'emploi et des affaires sociales.

« Nombreuses sont les raisons qui ont poussé les députés européens à demander une réforme dans ce domaine pour l'entièreté de l'Union européenne » souligne le communiqué. Tout d'abord, si la moyenne d'âge actuelle en Europe est de 39 ans, il se pourrait que d'ici 2050, elle augmente de dix ans et passe à 49 ans.

Ensuite, comme le précise le rapport, l'Union européenne dépense actuellement 27,2% de son produit intérieur brut pour la sécurité sociale, dont une grande partie pour les retraites. D'ici 2050, avec le vieillissement de la population, les dépenses en soins de santé augmenteront de 2% si rien n'est fait.

« Sans réforme de la sécurité sociale, le vieillissement de la population impliquera que davantage de pensions de retraite seront réclamées et plus de soins de santé seront nécessaires » remarque encore le communiqué.

Pour remédier à cette situation, le rapport de Mme Stauner propose, en premier lieu, de permettre aux travailleurs de continuer leur carrière au-delà de la limite d'âge prévue actuellement pour la retraite.

Ensuite, le rapporteur parle d'introduire plus de personnes dans le monde du travail, notamment les étudiants qui suivent une formation spécifique. Enfin, une des propositions consiste à lutter contre toute forme de discrimination existant sur le marché du travail. Le rapport mentionne par ailleurs que, même si davantage de soutien pour les régimes de retraite publique est nécessaire, il faut encourager des plans supplémentaires.

Le rapport a également souligné l'importance de l'immigration pour rajeunir la population active. Si davantage de travailleurs immigrants venaient travailler en Europe, cela aiderait à résoudre le problème.

« A noter enfin qu'au début du 19ème siècle, l'Europe représentait 15% de la population mondiale. En 2050, elle ne compterait que pour 5 petits pourcents, signe qu'il faut faire bouger les choses » conclut le communiqué.
Les députés européens pour une réforme de la Sécurité sociale dans une Europe vieillissante


Publié le Mercredi 26 Novembre 2008 dans la rubrique Social | Lu 6827 fois