Sommaire
Senior Actu

Les délices de Tokyo : pâtisserie intergénérationnelle (film)

Dans le film de la Japonaise Naomi Kawase, Les délices de Tokyo, qui sort sur les écrans aujourd’hui, la réalisatrice met en scène une vieille dame un peu décalée mais pleine de sagesse qui va enseigner à un jeune cuisiner l’art de préparer les dorayakis, des pâtisseries traditionnelles japonaises. De la transmission, thème cher à Naomi Kawase.


Les délices de Tokyo, DR
Comme le souligne la réalisatrice Naomi Kawase, « Les délices de Tokyo est l’adaptation du livre de Durian Sukegawa, An. La précision avec laquelle Durian Sukegawa décrit ce qui est invisible dans la vie m’a profondément touchée. J’ai écrit le scénario du film dans la bibliothèque du sanatorium dédié aux lépreux, près de Tokyo. J’ai passé du temps dans la forêt du sanatorium, m’imprégnant de la lumière, de l’atmosphère, discutant avec des patients ».
 
Et la réalisatrice de poursuivre : « Tokue, le personnage principal (ndlr : la vieille dame) a été dépossédée de sa vie mais elle a acquis une certaine sagesse qu’elle va transmettre à Sentaro et Wakana. Elle leur permet de s’affranchir et de croire en ce qu’ils sont, cette modeste avancée est décisive pour leur vie future. Une recette de cuisine peut changer une vie, j’adore manger. Manger apaise mon esprit et me rend heureuse. Je crois qu’en mangeant bien, personne ne peut être en colère ».
 
Les Délices de Tokyo est l'adaptation du livre An, écrit par Durian Sukegawa. L’histoire est donc celle de Tokue, une septuagénaire qui va tenter de convaincre Sentaro d’apprendre sa recette pour préparer les dorayakis, des pâtisseries traditionnelles japonaises qui se composent de deux pancakes fourrés de pâte de haricots rouges. Grâce à elle et à sa délicieuse recette, la petite échoppe de Sentaro va devenir un endroit incontournable !
 
Ce film a été présenté en ouverture de la sélection Un Certain Regard au Festival de Cannes 2015.



Publié le Mercredi 27 Janvier 2016 dans la rubrique Culture | Lu 827 fois