Sommaire
Senior Actu

Les constructeurs automobiles s’adaptent aux goûts et besoins des Baby-boomers

Le North America International Auto Show, le grand salon de l’automobile américain, a ouvert ses portes dimanche dernier à Detroit (Michigan) pour une durée de trois semaines. Les constructeurs de toutes les nationalités devraient y présenter une quarantaine de nouveaux véhicules et vont tenter de séduire tout particulièrement, la clientèle de baby-boomers grâce à des modèles de mieux en mieux adaptés à leur besoins et à leurs envies.


L’industrie automobile est consciente, depuis quelques temps déjà, de l’importance de la clientèle issue de la génération du baby-boom ; celle qui est née après la seconde guerre mondiale, entre 1946 et 1964.

Ces baby-boomers, représentent aux Etats-Unis une population de 77 millions de personnes mais aussi et surtout un pouvoir d’achat phénoménal : donc de nombreuses acquisitions de voitures en perspective durant les dix ou quinze prochaines années…

Alors que les boomers les plus âgés entrent cette année dans l’âge de la retraite, les constructeurs s’attèlent maintenant à proposer à ces consommateurs experts et exigeants, des modèles de plus en plus adaptés à leurs style de vie, mais aussi aux premiers petits handicaps physiques. Tout cela, sans jamais se référer à une quelconque problématique liée à l’âge, indique un récent article du quotidien américain Pittsburgh Post-Gazette.

L’un des exemples illustrant cette tendance pourrait être le dernier modèle de chez Dodge, la Challenger. Il s’inspire des véhicules des années 60/70, notamment la Ford Mustang, reine des « pony cars »* de l’époque. Après plus de trente années d’absence, le constructeur a décidé de rééditer cette voiture dans le but de faire vibrer la fibre nostalgique de boomers qui ont connu ce coupé durant leur adolescence ou au début de l’âge adulte.

La nouvelle version est bien entendu, mieux adaptée aux goûts et aux besoins de cette clientèle. Il faut préciser que l’original n’était pas particulièrement réputée pour la qualité de sa construction. La Challenger 2006 possèdent ainsi des sièges plus larges permettant de transporter plus agréablement famille et amis, les instruments de navigation sont plus lisibles, etc. Tous les détails sont importants, car lors d’un achat, au-delà de la qualité proprement dite, les boomers sont très sensibles au style et à l’image que dégage le véhicule.

Toutefois, ce modèle n’est pas le seul à disposer de sièges plus larges et plus confortables. Le dernier Civic de chez Honda, mais aussi l'ultime RAV4 de chez Toyota proposent eux aussi, une assise plus spacieuse.
Les constructeurs automobiles s’adaptent aux goûts et besoins des Baby-boomers

« Il convient de regarder les choses en face : le monde vieillit et en vieillissant, la mobilité devient un problème » indique l’un des responsables du design chez General Motors. « Il ne faut pas que les boomers s’aperçoivent qu’ils vieillissent parce qu’il est pénible d’entrer ou de sortir d’un véhicule, ou parce que tel bouton ou telle poignée sont difficilement manipulables. A terme, nous devrons tout faire pour leur améliorer et leur simplifier la vie derrière un volant, sans jamais leur montrer qu’ils prennent de l’âge ».

Il n’y a pas que ce responsable de General Motors qui conseille cette stratégie. Tous les designers et les spécialistes de cette industrie indiquent qu’en aucun cas, les prochains modèles, ne devront faire sentir aux baby-boomers, leur avancée en âge.

La responsable du marketing de Saab USA, dont 50% des ventes sont réalisées auprès d’une clientèle de 45 à 60 ans va même plus loin. Selon elle, « lorsque l’on développe un véhicule, il ne faut pas prendre en compte l’âge du client. Les boomers veulent tous posséder des voitures sympas et performantes, essayer d’arrondir les angles serait à mon avis une erreur ». Il est vrai que cette marque bénéficie déjà d’un fort capital de confiance –puissance et sécurité- auprès des quinquas et plus. Point particulièrement important lorsqu’il s’agit de transporter les petits-enfants.

De son côté, l’un des directeurs de la communication chez Chrysler souligne que l’une des clefs pour attirer les boomers est de fabriquer des produits de qualité qui sont destinés à une large clientèle. « Nous construisons des véhicules qui peuvent convenir à différents styles de vie. En tant qu’entreprise, il est de notre devoir de proposer une large gamme de voitures où chacun peut trouver la voiture qui lui corresponde le mieux ».

Cette théorie a été vérifiée dans la réalité par Toyota et son modèle Scion et Honda et son Element. Ces deux voitures destinées initialement à une clientèle de jeunes –générations X et Y- ont aussi attiré un bon nombre de boomers. Ainsi, l’âge moyen des acheteurs de ces véhicules est d’environ 40 ans.

Mais par-dessus tout, explique le responsable du design chez GM « les boomers considèrent la voiture comme un véritable statut social, et il y a de fortes chances que cela perdure ». Ils ont été les premiers à considérer qu’un véhicule pouvait être un objet à la mode. Vous « portez » votre voiture analyse-t-il. « Le véhicule n’est pas uniquement un moyen de transport » ajoute-t-il. Et de conclure qu' « au moment de la vente il faut que le client soit conscient que sa voiture le représente. Il a trimé pour réussir et ça ne lui pose aucun problème de le montrer ».

*Petites voitures des années 60/70 équipées de gros moteurs


Publié le Lundi 9 Janvier 2006 dans la rubrique Transports | Lu 4179 fois