Sommaire
Senior Actu

Les chemins de mémoire, un site Internet à l’occasion du 90ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre

Champs de batailles, mémoriaux, musées, nécropoles... A l’occasion du 90ème anniversaire de l’armistice du 11 novembre 1918, découvrez le site des chemins de mémoire créé à l’initiative notamment du ministère de la défense.


Parcourez ainsi ce patrimoine historique et les lieux de mémoire français autour de quatre thèmes principaux, à savoir l’histoire des fortifications du XVIème au XXème siècle, la guerre de 1870-1871, la guerre de 1914-1918 et la guerre de 1939-1945.

Retrouvez également un dictionnaire en ligne reprenant en particulier certains termes d’architecture militaire ou de l’argot des poilus. Lisez aussi les biographies des personnages ayant marqué ces périodes ou encore toute une série de dossiers portant sur les grands événements liés à ces épisodes historiques. Enfin, testez vos connaissances à travers un quiz ou des mots croisés.

Rappelons que du point de vue du bilan humain, la première guerre mondiale a causé la mort d’environ 9 millions d’individus, toutes nationalités confondues. Soulignons également que Lazare Ponticelli, le dernier des poilus s’est éteint le mercredi 12 mars 2008 à 12h45 à l’âge de 110 ans au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). Avec la disparition de ce dernier poilu*, ultime survivant de l’un des conflits les plus meurtriers du 20ème siècle, c’est une page de l’histoire de France qui s’est refermée… définitivement.

Site Internet : Les chemins de mémoire

Le 11 novembre 1918

Pourquoi le 11 novembre est-il de nos jours une des grandes dates de la vie commémorative française ? Si le 11 novembre est devenu un jour de mémoire, c'est aussi la mémoire d'un jour, celui de l'Armistice de 1918 qui mit fin aux combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918).

Le 11 novembre au service du souvenir (1918-1939)
L'Armistice est signé à Rethondes, en forêt de Compiègne, le 11 novembre 1918. Au front alternent des scènes d'émotion, de joie et de fraternisation à l'annonce du cessez-le-feu. La liesse déferle sur la France, tandis que retentissent les coups de canon que Georges Clemenceau a ordonné de tirer.

Au Palais Bourbon, à 16 heures, Clemenceau lit les conditions d'armistice, salue l'Alsace et la Lorraine et rend hommage à la Nation. Ce « jour de bonheur » ne peut faire oublier à l'ancien combattant, revenu à la vie civile, l'expérience tragique et le message dont il est porteur. Il importe en effet que le courage et les sacrifices des soldats durant ces quatre années de guerre restent dans chaque mémoire. Ce sont les anciens combattants qui vont imposer peu à peu le 11 novembre comme une fête nationale.

Argot du poilu, quelques exemples :

Abeilles : Petits éclats d'obus ; balles
Accroche-cœurs : Décorations.
Antidérapant : Vin
As : Champion dans son genre
Auber : Argent monnayé, monnaie
Babillarde : Lettre, épitre.
Bafouille : Lettre, épitre.
Barda : Bagage du soldat.
Bourguignon : Soleil.
Bourguignotte ou bourguignette : casque de soldat.


Publié le Lundi 10 Novembre 2008 dans la rubrique Société | Lu 6265 fois