Sommaire
Senior Actu

Les blancs de l'été

Si pour beaucoup, l’été est synonyme de vins rosés, pour d’autres, la fraîcheur se trouve dans le blanc. Qu’il soit de Loire ou de Bourgogne, le blanc a ses inconditionnels et n’a rien à envier aux produits méditerranéens. Voici un choix de trois vins pour l’été et le farniente.


Aux frontières sud de la Bourgogne, au pied des falaises calcaire de Solutré et de Vergisson, le Pouilly-Fuissé est le « blanc » par excellence. Une assiette de charcuterie et un verre de Blanc pour couper une matinée commencée tôt le matin, le Pouilly-Fuissé répond présent. Très minéral, en Chardonnay à 100%, « Les Crays » de Jean-Pierre et Michel Auvigue claquent sur la langue. Frais et délicat, il se comportera très bien avec des rougets grillés et un plateau de fromages.
 
Dans le même esprit, on remontera dans le nord de la Bourgogne pour adopter un autre vin connu : un Chablis. Avec le Chablis premier cru Fourchaume de Simonnet-Febvre, les amateurs de blanc trouveront un vin idéal pour l’été. Un époisses, un chèvre ou un poisson d’eau douce s’accorderont parfaitement avec la puissance aromatique d’un vin 100% Chardonnay.
 
Quant à ceux qui ne voudraient pas trancher entre Pouilly-Fuissé et Chablis, pourquoi ne pas choisir l’effervescence d’un crémant de Bourgogne. Elaboré en 100% Chardonnay, le Dosage Zéro Blanc de Blanc de chez Simonnet-Febvure n’a rien à envier à ses voisins champenois. Elaboré selon les mêmes processus et cela, à peu de distance de la Champagne, ce joli crémant de Bourgogne possède tous les arguments d’un vin de fête. Les bulles sont fines et délicates et l’on prendra autant de plaisir avec ce crémant qu’avec un champagne. La frontière géographique est ténue entre les deux vins.
 
Joël Chassaing-Cuvillier


Publié le Vendredi 16 Juin 2017 dans la rubrique Consommation | Lu 404 fois