Sommaire
Senior Actu

Les baby-boomers canadiens se considèrent dix ans plus jeunes que leur âge réel

Il semblerait que la notion populaire indiquant que « la cinquantaine est la nouvelle quarantaine » et « la quarantaine est la nouvelle trentaine » vienne d'être réaffirmée par les baby-boomers canadiens lors d'une récente enquête nationale réalisée par l’institut de sondage Pollara pour le compte du laboratoire Wyeth Soins de santé Inc qui montre que ces personnes « se sentent environ dix ans plus jeunes que leur âge réel ».


Dans ce sondage, mené par les conseillers de chez Pollara, à la question que faites-vous pour vous sentir plus jeune, plus des trois-quarts (76%) des répondants ont cité l'exercice régulier, 71% ont affirmé surveiller leur alimentation et 40% ont déclaré prendre un supplément de vitamines et de minéraux régulièrement. Toutefois, l’enquête semble indiquer que la plupart des baby-boomers n'ont pas recours à la chirurgie plastique, à la liposuccion ni aux crèmes anti-rides ; ils croient plutôt garder le contrôle sur leur façon de vieillir en observant un régime de vie plus équilibré indique le communiqué.

« Cette fameuse génération est plus informée à bien des égards que celle de leurs parents, ce qui lui donne un sentiment de pouvoir et de contrôle. Ces personnes sont fières de faire les choses à leur manière et, par le fait même, elles sont en train de redéfinir le vieillissement » souligne le Dr Miroslava Lhotsky, médecin de famille, co-auteure de « The Healthy Boomer » et cofondatrice et directrice générale de l'institut Toronto Midlife Health Institute.

« Cela est particulièrement vrai dans le cadre de leur approche d'un style de vie sain. Elles aspirent à rester en forme en faisant de l'exercice et en mangeant bien, dans le but de rester jeunes. Elles veulent jouer un rôle actif dans tous les aspects de leur santé . »

Bien que beaucoup de gens avouent se sentir plus jeunes que leur âge réel, le sondage révèle également que ceux et celles qui appartiennent à cette génération prennent très au sérieux le maintien d'une bonne santé pour les années à venir afin de réduire le risque de développer des maladies chroniques.

Chez les hommes comme chez les femmes qui ont participé au sondage, la plus grande source d'inquiétude est le cancer (60%), suivi des maladies du coeur (50%). Parmi les autres sources d'inquiétude mentionnées, on retrouve la maladie d'Alzheimer (28%), l'arthrite (26%) et le diabète (24%). Quant à l'ostéoporose, toutefois, les femmes sont trois fois plus susceptibles d'en être soucieuses que les hommes (21% contre 7%, respectivement).

« Il s'agit d'une bonne nouvelle que les baby-boomers fassent attention à l'avenir car dans les faits, au cours des dix prochaines années, la première tranche des dix millions de Canadiens qui composent cette génération atteindront l'âge de 65 ans.(1) Même à l'âge de 50 ans, les risques pour la santé associés au vieillissement commencent à apparaître, sans égard à votre sentiment de jeunesse ni à votre niveau d'activité », ajoute la Dr Lhotsky.

Près de 80 pour cent des gens de la génération du baby-boom croient avoir un certain ou un bon contrôle sur la réduction du risque de maladie chronique. Andrea Miller, diététiste professionnelle au centre « Sunnybrook and Women's College Health Sciences Centre » est d'accord pour dire que ces gens ont plus de chance de s'assurer une bonne santé à long terme.

« L'alimentation peut contribuer de façon significative à compenser, jusqu'à un certain point, pour la hausse des facteurs de risques sur la santé qu'apporte le vieillissement , » précise Mme Miller. « Mais même en faisant des choix d'aliments plus sains, à mesure que nous vieillissons, notre corps n'absorbe plus aussi bien certaines vitamines et certains minéraux tirés de l'alimentation seule. Un supplément de multivitamines peut fournir l'assurance nutritive nécessaire pour combler les lacunes d'une alimentation moins optimale . »
Les baby-boomers sont en train de redéfinir le vieillissement

Le rôle des compléments alimentaires sur la santé des baby-boomers

Les baby-boomers canadiens se considèrent dix ans plus jeunes que leur âge réel
Selon la Dr Lhotsky, les baby-boomers sont plus vulnérables au risque de carences pour certaines vitamines et certains minéraux. L'absorption de la vitamine B12, par exemple, diminue après 50 ans. « De solides preuves scientifiques laissent entendre que l'utilisation quotidienne d'une multivitamine peut aider à combler ces insuffisances. Une multivitamine peut aussi jouer un rôle sur les taux élevés d'homocystéine dans le sang, lesquels sont liés à une augmentation du risque de maladie du cœur » indique les responsables de ce sondage. Une étude menée en Suède par le Journal of Nutrition, par exemple, a démontré que l'utilisation d'un supplément de multivitamine a été associée à des taux réduits d'homocystéine et, par conséquent, à un risque moindre de maladie du coeur.

« Des études subséquentes ont montré que la prise de suppléments (multivitamines) peut aussi aider à améliorer la fonction immunitaire et contribuer à réduire les risques de dégénérescence maculaire, de cancer et d'ostéoporose liés au vieillissement » ajoute encore le communiqué.

Les baby-boomers, et particulièrement les femmes, présentent également un risque accru de fractures ostéoporotiques en raison de carences en calcium et en vitamine D. Selon la plus récente parution des Lignes directrices de pratique clinique 2002 pour le diagnostic et le traitement de l'ostéoporose au Canada et selon La Société de l'ostéoporose du Canada, les personnes de plus de 50 ans devraient consommer 1 500 mg de calcium et 800 U.I. de vitamine D chaque jour.

Lorsque vient le moment de choisir un supplément pour combler ses carences en vitamines et en minéraux, Mme Miller recommande aux baby-boomers de choisir une multivitamine qui est formulée spécialement pour les gens de plus de 50 ans, contenant des taux plus élevés de vitamine B6 et B12, de vitamine E et un taux moins élevé de fer.

Beaucoup de professionnels de la santé recommandent également de prendre un supplément de calcium avec vitamine D, spécialement formulé pour les adultes plus âgés et qui contient 400 U.I. de vitamine D.

Ce sondage a été mené par téléphone auprès de 1 103 Canadiens et Canadiennes âgés de 45 à 64 ans, par la société Pollara Inc., entre le 11 et le 16 avril 2005. Sa marge d'erreur est de plus ou moins 2,9 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Le commanditaire de cette enquête, Wyeth Soins de santé inc. s’annonce comme l’un des principaux fournisseurs au Canada de produits pharmaceutiques en vente libre, qui fabrique des suppléments nutritionnels, incluant la marque de multivitamine « la plus vendue au Canada », Centrum(R). Le laboratoire indique qu’il s’engage à reformuler ses multivitamines régulièrement afin de prendre en considération les plus récents progrès de la science de la nutrition.

(1) Statistics Canada 2002


Publié le Jeudi 2 Juin 2005 dans la rubrique Société | Lu 2015 fois