Sommaire
Senior Actu

Les aînés seraient trois fois plus à risque de développer une infection respiratoire après une visite aux urgences...

Selon les résultats d’une nouvelle étude canadienne du Centre universitaire de santé McGill de Montréal (Québec), publiée récemment dans le Journal de l’Association médicale canadienne, les personnes âgées seraient trois fois plus à risque de développer une infection respiratoire ou gastro-intestinale dans la semaine qui suit leur retour au Centre d'Hébergement de Soins de Longue Durée.


« Il semble certainement y avoir un bénéfice à isoler les résidents au cours de la semaine suivant leur retour au CHSLD, explique le docteur Caroline Quach, microbiologiste-infectiologue au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et à l’Institut de recherche du CUSM, auteur principale de l’étude.

Et de préciser : « en plus de mettre en danger la santé des autres résidents, les éclosions de maladies infectieuses génèrent une charge de travail importante et entraînent un coût financier pour l’établissement de santé

« Suite à leur visite aux urgences durant la période d’hiver, les résidents avaient trois fois plus de risque de développer les symptômes d’une nouvelle infection, et ce, seulement en l’absence d’éclosion de maladies infectieuses dans leur CHLSD », souligne le docteur Quach.

« Notre défi en tant que professionnels de la santé est d’améliorer continuellement nos efforts dans la mise en place et l’adhérence aux politiques et mesures de prévention des infections. Il est également suggéré de mettre en place des mesures de précaution et d’isolement lors du retour des résidents en CHLSD » poursuit cette spécialiste.

L’étude qui s’est déroulée de septembre 2006 à mai 2008 a inclus plus de 1200 résidents provenant de 22 CHSLD du Québec et de l’Ontario. Les visites aux urgences ont eu lieu durant les mois d’hiver (ndlr : particulièrement rigoureux au Canada), propices aux infections respiratoires et gastro-intestinales.

L’étude a été financée par l’Institut canadien pour la sécurité des patients (ICSP), le ministère de la Santé du Québec et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).


Publié le Jeudi 26 Janvier 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1440 fois