Sommaire
Senior Actu

Les Talents d'Alphonse : brico-transmission !

Voici un projet comme on les aime ! Deux jeunes ingénieurs de Lille (59), Thibaut et Barthélémy, viennent d’imaginer un nouveau site Internet qui met en valeur les seniors, tout en développant les liens sociaux entre les jeunes et les anciens. Comment ? En demandant aux ainés d’apprendre à bricoler aux plus jeunes. De la « brico-transmission » !


De nos jours, la plupart des jeunes ne bricolent plus. Ou presque plus. Certes, le DIY (Do it yourself) est en vogue, mais cette mode qui vient des Etats-Unis et qui consiste à réaliser les choses soi-même, la plupart du temps manuellement, ne concerne qu’une faible part de la population des jeunes adultes. Les autres bricolent peu.
 
A l’inverse les seniors sont généralement de bons bricoleurs. Leurs parents et leurs grands-parents leur ont appris. A l’époque, ont réparait les choses. De nos jours, on jette et on rachète. Toutefois, avec la crise et l’intérêt croissant pour la sauvegarde de l’environnement, de plus en plus de jeunes souhaitent apprendre à bricoler afin d’ajouter des années de vie à leurs objets ou plus économiquement, afin de ne pas avoir affaire à un professionnel qui va facturer des dizaines d’euros pour un travail de dix minutes.
 
C’est dans ce contexte que le programme les « Talents d’Alphone » est intéressant. Il permet d’un côté aux seniors de mettre (et transmettre) leur savoir-faire aux jeunes générations. De l’autre, cette idée favorise les liens entre les générations. A l’origine, quand tout a commencé début 2016, les deux jeunes ingénieurs voulaient sauvegarder des métiers en voie de disparition : du tricot au jardinage en passant par le bricolage. Tout ce que savent faire les anciens mais forcément pas les jeunes.   
 
Plus concrètement, cette plateforme web réunit donc les curieux et les curieuses (les jeunes) et les Alphonse et les Alphonsine (les seniors). Le service est payant puisqu’il faut compter une quinzaine d’euros de l’heure, mais il permet de mettre les adultes et les anciens en relation tout en permettant aux uns d’acquérir un savoir-faire qui risque de disparaitre et aux autres, de gagner quelques sous et de se sentir utiles.


Publié le Mercredi 20 Avril 2016 dans la rubrique Santé | Lu 1635 fois