Sommaire
Senior Actu

Les Français et les troubles de la fonction cognitive (étude)

Une nouvelle étude commandée à l’Ifop par le laboratoire D.Plantes, spécialisé en micronutrition, fait le point sur les troubles de la fonction cognitive et son ressenti auprès des Français. Ce sondage montre entre autres et sans trop de surprise que près de 80% des seniors craignent les pertes de mémoire.


Les Français et les troubles de la fonction cognitive (étude)
Selon ce nouveau sondage, plus d’un Français sur deux connait dans son entourage une personne ayant connu une baisse de mémoire susceptible d’affecter sa concentration au quotidien (53%). Par ailleurs, 18% des sondés connaissent même plusieurs personnes dans cette situation. Naturellement, le facteur d’âge influence fortement les réponses. Ainsi, les plus âgés sont également ceux qui connaissent au moins un proche touché par ces altérations de la mémoire.
 
Au-delà de sa large diffusion, l’intensité de cette baisse de mémoire est conséquente. Plus de 4 personnes sur 5 ayant des proches affectés par ce phénomène estiment que leur intensité était importante (82%), dont un tiers allant jusqu’à parler de baisses très importantes (30%).
 
Dans ce contexte et sans trop de surprise puisque toutes les études indiquent la même chose, plus des trois quarts des Français (76%) craignent d’être concernés un jour ou l’autre par une « baisse de régime » de leur mémoire, ce qui témoigne de l’ampleur de ce problème de société (pour rappel, on compte en France 900.000 personnes touchées par Alzheimer).
 
Un gros quart des sondés affirme même craindre « beaucoup » ces altérations des fonctions cognitives (26%). Là encore, comme on pouvait s’y attendre, les plus inquiets sont les personnes âgées de 65 ans et plus (79%). Mais on constate aussi que chez les plus jeunes, cette peur est fortement ressentie. De fait, plus des deux-tiers des Français âgés de 25 à 34 ans en témoignent (69%). En outre, même les personnes qui n’ont pas de proches affectés craignent une potentielle baisse de leur mémoire à l’avenir. Cette crainte est donc bien ancrée au sein de l’ensemble de la société française.
 
Rien de très nouveau dans cette étude, si ce n’est qu’elle confirme que les troubles cognitifs et les pertes de mémoire représentent une véritable inquiétude pour les Français. Ce sondage a été réalisé auprès d’un échantillon de 1 001 personnes, représentatif de la population française âgée de 25 ans et plus.


Publié le Jeudi 6 Avril 2017 dans la rubrique Santé | Lu 1085 fois