Sommaire
Senior Actu

Les Français et la dépendance : un sujet de préoccupation croissante

La Fédération Française des Sociétés d'Assurances (FFSA) a réalisé avec l'institut de sondage CSA, une étude visant à mesurer la perception de la dépendance et le degré d'anticipation de ce risque chez les Français de 45 à 75 ans. Menée une première fois il y a cinq ans, cette deuxième édition permet d'évaluer les évolutions de l'opinion sur ce sujet. Le point sur les principaux enseignements de cette étude présentée à l'occasion des Rencontres du CORA, le 21 avril 2011.


Première information : l'éventualité d'une situation de dépendance préoccupe davantage de Français en 2011 (49%) qu'en 2006 (42%).

Dans la hiérarchie des sujets de préoccupation des Français, se prémunir contre la perte d'autonomie reste en 3ème position, derrière la protection de sa famille en cas de décès et l'aide financière à ses enfants ou petits-enfants. La préparation à l'éventualité d'une situation de perte d'autonomie gagne une place en 2011 et arrive en 5ème position devant la constitution d'un capital ou d'un patrimoine et derrière la préparation financière de sa retraite.

Par ailleurs, 39% des personnes interrogées se disent touchées par des problèmes de dépendance dans leur entourage. Parmi les solutions choisies par ces personnes, le service d'aide à domicile (55%) et une prise en charge par la famille (54%) arrivent en tête, devant l'établissement d'hébergement spécialisé (47%) ou l'aide financière publique comme l'APA (40 %). L'insatisfaction face à ces solutions progresse et atteint un tiers (33%) en 2011 (contre 24 % en 2006).

Une majorité (79%) des Français trouvent qu'il est important de se prémunir contre le risque de dépendance le plus tôt possible. De fait, 78% pensent que l'Etat devrait encourager à se protéger contre le risque de devenir dépendant. Et seul 49% estiment qu'en cas de dépendance, leur épargne sera suffisante pour faire face aux dépenses supplémentaires.

Plus de huit Français sur dix (84%) jugent que l'enjeu du financement de la dépendance des personnes âgées est crucial. C'est même une priorité nationale urgente pour 34% d'entre eux et un sujet important sur lequel beaucoup de retard a été pris pour 50%.

Les Français et la dépendance : un sujet de préoccupation croissante
Plus de la moitié des Français (51%) pense que l'Etat devrait prendre en charge uniquement les personnes qui en ont le plus besoin, plutôt que tout le monde à un niveau minimum (43%). Et si l'Etat ne prenait en charge que les personnes qui en ont le plus besoin, il s'agirait plutôt des personnes les plus démunies financièrement (pour 48% des Français) que des personnes dans des cas de dépendance les plus graves.

D’autre part, les trois-quarts (74%) des Français seraient favorables à ce que la souscription d'un contrat d'assurance dépendance soit encouragée par une aide financière de l'Etat. Plus des deux-tiers (69%) d'entre eux préféreraient que cette aide financière de l'Etat se matérialise en une défiscalisation des revenus perçus en cas de dépendance, plutôt que par une aide financière au moment du versement des cotisations.

Quant aux différents types de contrats d'assurance proposés, les Français sont favorables à une liberté de choix entre une assurance dépendance spécifique, ou une assurance dépendance couplée avec une complémentaire santé, un contrat d'assurance vie/retraite ou vie/épargne...

Selon les personnes interrogées, les services nécessaires dans un contrat d'assurance dépendance sont en priorité des services d'aide à domicile (81%), la téléassistance ou système d'alarme en cas de chute ou de malaise (36%), l'aide à l'aménagement du logement (28%), et la recherche d'hébergements spécialisés (26%).


Publié le Jeudi 28 Avril 2011 dans la rubrique Société | Lu 2955 fois