Sommaire
Senior Actu

Les Français et Internet : les seniors peuvent mieux faire…

Equipement informatique, connexions internet quotidiennes, usages... Une grande étude du Crédoc remise la semaine dernière à Eric Besson, ministre de l’Industrie montre que le virage du numérique a été bien amorcé par les Français. Toutefois, les plus de 70 ans ne sont que 20% à surfer sur le web… Des progrès restent donc à faire du côté des internautes seniors.


Selon la dernière étude réalisée par le Crédoc sur la diffusion, l'usage et l'image des technologies de l'information et de la communication en France, plus des trois-quarts (76%) des Français disposent d'un ordinateur à leur domicile : il étaient 69% il y a deux ans et plus de la moitié d’entre eux possède au moins un ordinateur portable.

Aujourd'hui, posséder un ordinateur signifie presque toujours avoir une connexion internet : 71% de la population a accès à l'internet fixe à domicile, essentiellement via l'ADSL (92%).

Ces bons chiffres placent la France en 6e position des pays de l'Union européenne -après les pays nordiques- ayant accès à internet à domicile. Cependant, si la plupart des adolescents sont internautes, à partir de 70 ans seulement 20% des Français surfent sur internet.

La toile est bien devenue un média incontournable. Pour la première fois, on observe que plus de la moitié des Français (53%) se connectent à internet tous les jours (même chez les internautes de 70 ans et plus) et passent en moyenne quinze heures par semaine sur internet contre dix-sept heures pour la télévision.

Les motivations pour s’équiper d’internet sont très variées

Si les Français sont maintenant si nombreux à être équipés, c’est aussi que les raisons pour le faire ne manquent pas. Il est même difficile de repérer une raison principale parmi toutes celles suggérées aux enquêtés. Certes, 27% évoquent les loisirs, mais 19% mettent en avant des raisons liées à l’activité professionnelle ou aux études, 19% le besoin de communiquer avec ses proches, 16% se sont équipés pour les enfants et 14% afin d’accomplir les démarches de la vie quotidienne. On retrouve donc à l’origine de l’équipement toute la richesse de l’offre de services d’internet. A noter que le besoin et l’envie de communiquer avec ses proches sont mis en avant par les plus âgés et les inactifs (28% des retraités, 27% des personnes au foyer et 24% des sexagénaires).

Une personne sur deux qui n’est pas équipée dit que cela ne l’intéresse pas

Un peu moins de 30% des personnes interrogées ne disposent pas, à domicile, d’une connexion à internet… Pour plus de la moitié des personnes concernées, la réponse est qu’internet ne les intéresse pas (53%). Soulignons que plus la personne est âgée et plus le manque d’intérêt pour internet est patent : 72% des retraités et 74% des plus âgés affirment que l’absence de connexion résulte d’un manque d’intérêt.

En matière d’ordinateur, de téléphone portable et de connexion Internet, l’analyse détaillée de l’origine des inégalités montre que l’âge intervient désormais, pour tous les équipements, comme premier critère explicatif des écarts. Alors que les effets liés au diplôme, aux revenus ou à la PCS se sont gommés au fil du temps, les effets liés à l’âge perdurent et deviennent prépondérants. En gros : pplus on est âgé moins on est équipé.

Si les réseaux sociaux connaissent une forte croissance, c’est surtout l’âge qui explique que l’on fréquente -ou pas- les réseaux sociaux sur internet. Ainsi, plus des trois quarts des moins de 25 ans sont sur Facebook et consorts, contre un quart seulement des 40-59 ans. Après 60 ans, les effectifs concernés se réduisent encore : 7% chez les 60/69 ans et 1% chez les plus de 70 ans.

La protection des données personnelles en question

« Le nombre de personnes effectuant des démarches administratives et fiscales sur internet a quasiment doublé en cinq ans, passant de 12 millions de personnes en 2005 à 23 millions en 2010 », souligne le Crédoc. La plupart des Français ont recherché des informations administratives ou demandé des documents administratifs, notamment des actes d'état civil, et des extraits de casier judiciaire.

Si internet est largement utilisé et ancré dans les habitudes des Français, 29% d'entre eux considèrent que l'insuffisante protection des données personnelles constitue un frein à son utilisation. Et « 91% de la population estime que les sites internet devraient permettre à chacun d'effacer simplement les informations personnelles qui ont été communiquées à un moment donné », précise l'étude du Crédoc. Beaucoup d'internautes, surtout en zone rurale, se plaignent de la lenteur de leur connexion internet fixe et mobile.

*Enquête, menée pour le compte du Cgiet et de l'Autorité de régulation des communications, réalisée en juin 2010 en face-à-face auprès d'un échantillon de 2 230 personnes âgées de plus de 12 ans représentatif de la population française.


Publié le Lundi 20 Décembre 2010 dans la rubrique Internet | Lu 4867 fois