Sommaire
Senior Actu

Les Bourses du Temps ou l'intergénération pratique et conviviale

« Les Bourses du Temps » est une expérience menée actuellement par le Conseil général de Côte-d’Or (avec les Ateliers de la Citoyenneté), qui vise à contribuer à rompre l’isolement des personnes âgées en les mettant en situation de partager leur temps et leur expérience dans une coopération active et gratuite entre les générations.


Patrice 49 ans, instituteur, a offert deux heures de bricolage à Yvonne, 77 ans. Christine, 45 ans, secrétaire, a fait des travaux d’ourlet et retouches pour Bernadette, 73 ans, qui elle-même à expliqué ses recettes de cuisine franc-comtoise à Mathieu, 22 ans, étudiant.

Tirés d’une expérience menée actuellement en Côte d’or, ces exemples réels illustrent comment les Bourses du Temps peuvent contribuer à rompre l’isolement des personnes âgées en les mettant en situation de partager leur temps et leur expérience dans une coopération active entre générations.

Principes
Chacun s’inscrit avec des offres et des demandes de service mesurées en temps : cours d’anglais, recettes de cuisine, heures de lecture etc. Les services sont échangés gratuitement et se comptent en heures. La régulation se fait par un « compte de temps » individuel qui est crédité quand on offre un service et débité quand on en reçoit un.

Dans chaque canton participant à l’opération, des « Place de marché » font se rencontrer physiquement offreurs et demandeurs. Elles permettent une prise de contact et initient les transactions. Elles sont relayées par des permanences hebdomadaires offrant un accueil individuel des personnes qui peuvent y consulter le catalogue des offres et demandes.

Un site internet permet de s’informer sur le dispositif, de s’inscrire en ligne et d’accéder directement au catalogue.

Objectifs
Les Bourses du Temps poursuivent trois objectifs liés directement à la politique du Conseil Général concernant les personnes âgées :
- Lutter contre l’isolement des personnes âgées par la coopération intergénérationnelle.
En permettant l’échange de services, les Bourses du Temps favorisent le rapprochement entre générations de manière naturelle et concrète. Au-delà des régimes d’aide ou d’assistance, il s’agit de proposer aux « seniors » de rentrer dans un système de coopération, de « don / contre-don », où chacun donne et chacun reçoit.

- Prévenir les effets du vieillissement par l’activation et l’échange.
Grâce aux Bourses du temps, les personnes âgées sont amenées à formuler des offres de service. Elles prennent, ou reprennent, conscience de leur utilité sociale, des services qu’elles peuvent rendre (lecture aux enfants, initiation à la photo, information sur leur ancien métier, aide à la comptabilité etc.). Elles reprennent le goût de formuler leurs compétences, de les proposer aux autres et de les voir à nouveau reconnues.

- Insérer les associations et le Conseil général dans un réseau vivant et actif.
Les élus volontaires participent à l’animation des Bourses du Temps dans leur canton, assistés par les services du Conseil Général (DGA solidarité et Direction communication) qui assurent la coordination départementale. Les associations fournissent les lieux de permanence et les animateurs. Elles peuvent adhérer directement aux Bourses du temps pour valoriser le bénévolat et/ou responsabiliser leurs bénéficiaires. .../...

Organisation
Les Bourses du Temps sont un projet global organisé par des cantons volontaires. Les coûts sont calculés sur la base d’un lancement dans 3 à 5 cantons pilotes, une montée en charge progressive pouvant être programmée au cours de la première année.

Le Conseil Général prend directement en charge le pilotage général du projet, la communication, la validation des inscriptions, l’administration du site web, la formation et la coordination des animateurs, la relation avec les associations. Il bénéficie pour cela de l’assistance des Ateliers de la Citoyenneté.

Sont gérés prioritairement au niveau des cantons volontaires : l’organisation des Places de marché, l’animation des permanences, l’activation et le suivi des transactions, la relation directe avec les participants

Fonctionnement
Les inscriptions se font lors des Places de Marché, dans une permanence ou par le site web. L’inscription implique de signer la charte de fonctionnement du système.

L’inscription permet d’accéder au catalogue des offres et demandes soit sous forme papier dans les permanences des cantons, soit directement sur le site internet. Les contacts se prennent directement par les inscrits après demande acceptée de mise en relation.

Les transactions (service fourni) se font sous la responsabilité des participants. Elles n’ont pas d’incidence fiscale ou sociale (entraide). Elles font l’objet d’un relevé qui est transmis à la permanence et enregistré dans le site web. La saisie entraîne la mise à jour automatique des comptes de temps de l’offreur et du bénéficiaire du service.

Bilan
Après 18 mois d’exercice en Côte d’Or, il y a plus de 200 inscrits. En croissance régulière depuis janvier 2007, notamment depuis la mise en service du site web. Les événements « Places de marché » ont attiré plus de 500 personnes sur 7 réunions étalées sur un an et demi.
Plus de 50 permanences ont été assurées de novembre 2006 à mai 2007, date à laquelle le dispositif a été allégé (recentralisation des permanences sur le service communication du CG).

Les offres et les demandes :
L’analyse des quelque 300 offres (sur un fichier de février 2007) montre :
- une concentration des offres (près de la moitié) sur 3 ou 4 types d’offres.
- l’importance de l’offre « personnes âgées ou isolées » : en tête à Dijon 3 et 6, en 2éme à Saint Seine.
- des offres souvent dans les 4 premières : jardinage, informatique
- des différences d’un canton à l’autre : l’informatique à Dijon 6 (plutôt aisé), les personnes âgées à Dijon 3 (plus populaire), les transports à Saint Seine (canton rural, péri-urbain).

Les perspectives
La convention avec les Ateliers de la Citoyenneté a été renouvelée en mai dernier pour une pérennisation et une extension du dispositif. L’organisation a été modifiée en ce sens. Les activités de gestion ont été regroupées dans un seul bureau à Dijon. L’extension passe part la création de micro-communautés Bourses du temps locales pour favoriser la proximité soutenues par un nouveau site web plus performant et convivial.


Publié le Vendredi 30 Novembre 2007 dans la rubrique Intergénération | Lu 6000 fois