Sommaire
Senior Actu

Les Belges en grève contre la réforme du système des retraites

La grève organisée aujourd’hui en Belgique à Bruxelles pour protester contre la réforme des retraites du gouvernement Verhofstadt semble avoir été fortement suivie, puisque les syndicats annoncent avoir rassemblé de 70.000 à 100.000 travailleurs dans les rues de la capitale Belge.


Les trois syndicats du pays -FGTB (socialiste), CSC (chrétien) et CGSLB (libéral)- espèrent que cette manifestation va permettre de rouvrir les négociations avec le gouvernement de Guy Verhofstadt sur le « contrat de solidarité entre les générations » qui prévoit de repousser le départ en préretraite de 58 à 60 ans.

« Le gouvernement et les employeurs veulent imposer aux travailleurs âgés de travailler plus longtemps » alors que, « dans le même temps, 140.000 jeunes n'ont pas encore trouvé d'emploi » indiquaient les syndicats dans une publicité publiée dans la presse belge cette semaine.

La ministre socialiste en charge du budget s'interroge : « si les gens s'arrêtent tous de travailler à 57 ans, qui va payer la protection sociale ? (…) il faut une solidarité entre les générations ».

Le syndicat des patrons belge (FEB) estime quant à lui que « des emplois plus nombreux pour les travailleurs âgés sont parfaitement compatibles avec la multiplication des emplois jeunes, comme on peut le constater dans les pays scandinaves ».

Comme la plupart des autre pays européens, la Belgique est confrontée au vieillissement de sa population. L’âge moyen est déjà de 40.5 ans et les plus de 65 ans représentent 17.4% de la population.

Face à cette situation, et dans la crainte que l’avancée en âge ne menace l’équilibre de la Sécurité sociale, le gouvernement a prévu de repousser progressivement l’âge de départ en préretraite de 58 à 60 ans après trente années de carrière, et d’augmenter le taux d’activité des seniors. Ce dernier étant particulièrement bas en Belgique avec 28% de travailleurs âgés de 55/64 ans contre une moyenne européenne (UE15) de 40%. Ainsi, dans les entreprises touchées par une restructuration, les travailleurs âgés devront prouver leur disponibilité sur le marché du travail pendant six mois avant d'accéder, s'ils n'ont pas été réembauchés, à la préretraite.

De son côté, le Premier ministre Guy Verhofstadt se montre résolu à ne pas céder aux pressions syndicales. Même si des « contacts auront lieu avec les partenaires sociaux sur les modalités d'application du plan » a expliqué M. Verhofstadt, « la réforme sera exécutée telle que nous l'avons décidée ».
Les Belges en grève contre la réforme du système des retraites

Selon un récent rapport de l'OCDE

Pour faire face au vieillissement rapide de la population, la Belgique va devoir promouvoir de meilleures opportunités d'emploi pour les travailleurs âgés, réformer les régimes de pension de retraite et de préretraite et réduire ses dépenses de santé, indiquait un rapport de l’Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE) début 2005.

Et d'ajouter que les autorités publiques et les entreprises devaient sans tarder prendre des mesures pour adapter la fixation des salaires à une main-d'oeuvre plus âgée, pour s'attaquer aux discriminations du fait de l'âge et pour améliorer les qualifications et les conditions de travail des travailleurs âgés. Un changement d'attitude s'impose aussi de la part des individus quant au travail à un âge plus tardif et à l'acquisition de nouvelles compétences, précisait encore ce rapport.


Publié le Vendredi 28 Octobre 2005 dans la rubrique Retraite | Lu 2354 fois