Sommaire
Senior Actu

Léro Acotys : un complément alimentaire pour réduire le cholestérol

Le complément alimentaire Léro Acotys se propose de vous aider à lutter contre le cholestérol grâce à sa formule riche en phytostérols végétaux. Rappelons qu’en France, plus de neuf millions de personnes sont touchées par l’hypercholestérolémie. Et la situation n’est pas près de s’arranger avec le vieillissement de la population…


Léro Acotys : un complément alimentaire pour réduire le cholestérol
Souvent liée à de mauvaises habitudes alimentaires accumulées au fil des années (donc difficiles à changer), à des prédispositions génétiques ou à certaines maladies, le cholestérol en excès est un véritable ennemi pour nos artères. Ce nouveau complément alimentaire se propose de nous aider à diminuer le taux de notre cholestérol grâce aux phytostérols végétaux qu’il contient.
 
Riche en phytostérols végétaux, ce complément « aide à réduire le cholestérol sanguin » assure le communiqué. Le fait est que les phytostérols sont reconnus pour leur capacité à faire baisser le taux de mauvais cholestérol en moyenne de 10% à hauteur d’une prise de 1,5 g par jour. Cette baisse de 10% de taux de cholestérol entraînant une réduction du risque de développer une maladie coronarienne de 20%.
 
Un effet qui peut se cumuler à celui des autres prises en charge préconisées : de fait, les effets de ce produit viennent se rajouter à ceux obtenus par l’alimentation qui reste toujours (rappelons-le) la première intention face à un taux élevé. Comme le souligne le communiqué du laboratoire : en cumulant les trois prises en charges (alimentation, médicament et stérol végétaux), on peut atteindre 40% de baisse.

Le cholestérol : vrai ou faux ami ?

Lipide indispensable au fonctionnement de l’organisme, le cholestérol joue un rôle clé dans la structuration des membranes des cellules du corps et même dans la production de certaines hormones. Il est véhiculé dans le sang par deux grands types de transporteurs appelés HDL et LDL. Les HDL (lipoprotéines de haute densité), récupèrent le cholestérol en excès dans les cellules pour l’acheminer vers le foie où il sera éliminé : c’est le « bon » cholestérol. Les LDL (lipoprotéines de petite densité), transportent le cholestérol vers les cellules qui en ont besoin. Lorsque le LDL cholestérol est en excès, il s’accumule et forme des plaques qui bouchent les artères, on parle alors de "mauvais" cholestérol.
 
Les recommandations de modifications du régime alimentaire émanant des organismes officiels français, dans la prise en charge globale d’une hypercholestérolémie s’articulent autour de cinq mesures principales :

- une limitation de l’apport en acides gras saturés (graisses animales) au profit des acides gras mono ou polyinsaturés (huiles, margarines)

- une augmentation de la consommation en acides gras polyinsaturés oméga 3 (poissons)

- une augmentation de la consommation de fibres et de micronutriments (fruits, légumes, produits céréaliers)

- une limitation du cholestérol alimentaire et l’utilisation d’aliments enrichis en stérols végétaux (margarine, yaourt, etc.).

- la pratique d’une activité physique régulière (par exemple : 30 min par jour de marche active).
 
Mise en garde de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé contre la levure de riz rouge

La levure de riz rouge est présente dans de nombreux compléments alimentaires pour contribuer au maintien d’un taux normal de cholestérol dans le sang. L’ANSM* émet des mises en garde contre cet ingrédient suite à la survenue d’effets indésirables chez certains sujets. Contenant de la monacoline K, la levure de riz rouge peut en effet présenter des effets indésirables, d’ordre musculaire ou hépatique. L’ANSM recommande alors de ne pas considérer les compléments alimentaires à base de levure de riz rouge comme une alternative à la prise en charge médicale de l’hypercholestérolémie.


Publié le Lundi 2 Juin 2014 dans la rubrique Bien-être | Lu 2520 fois