Sommaire
Senior Actu

Le vieillissement de la population rurale écossaise risque de lourdement peser sur les dépenses publiques

Un rapport réalisé récemment en Ecosse montre que le vieillissement de la population associé à l’exode rural des jeunes, va lourdement peser sur les finances publiques régionales d’ici une vingtaine d’années.


Cette étude, financée par le Conseil de recherches économiques et sociales (ESRC) confirme qu’en Ecosse, la proportion de personnes âgées vivant en milieu rural ne cesse d’augmenter, et ce pour deux raisons : d’une part à cause du vieillissement de la population locale et d’autre part, à cause du départ des jeunes générations vers les villes.

Ainsi, d’ici 2024, le nombre de nonagénaires écossais vivant en milieu rural aura augmenté de 130% par rapport à aujourd’hui, celui des 85/90 ans de 115% et celui des 80/84 ans de 55%.

Dans le même temps, le nombre de jeunes résidant à la campagne va fortement chuter. Pratiquement toutes les tranches d’âges situées en dessous des 50 ans, vont voir leur nombre régresser. Dans un peu plus de 15 ans, ces régions compteront 20% de 10/14 ans et 30% de 40/44 ans en moins.

Ce vieillissement doublé d’un exode rural de la part des plus jeunes va entraîner une raréfaction de la main d’œuvre et donc, des revenus en baisse pour les régions. Dans ce contexte, ce rapport souligne que cette forte avancée en âge des populations rurales risque de lourdement peser sur les finances publiques (soins, maisons de retraite, aide à domicile, transport, etc.) .../...
Le vieillissement de la population rurale écossaise risque de lourdement peser sur les dépenses publiques

Comme le souligne l’auteur de ce rapport, le professeur David Bell, « toutes les entreprises se tournent vers les villes », s’installent dans les grandes agglomérations au détriment des campagnes qui voient leur tissu industriel se réduire comme une peau de chagrin. « Tous les jeunes partent pour Edinburgh ou Glasgow pour y suivre des études ou trouver un travail et ils ne reviendront plus dans les zones rurales de l’Ecosse » indique-t-il.

Pour Bell, cette évolution démographique va devenir « un enjeu financier majeur » pour les années à venir. Il préconise un allongement de la durée du travail au-delà de l’âge de la retraite. « Le vieillissement rural est un thème fondamental en matière de soins » explique-t-il. « Je pense que les énergies devront être canalisées de manière à aider les jeunes retraités des communautés rurales –ceux âgés de 60/70 ans- à redevenir une source de main d’œuvre, de manière à ce que les autorités locales puissent continuer à générer des revenus permettant de payer les soins et les besoins des personnes âgées ».

Un responsable local de l’association Age Concern, qui lutte pour le respect des droits des personnes âgées, estime que ce rapport montre bien que les hommes politiques doivent d’urgence examiner les besoins des personnes âgées qui vivent à la campagne. « Nous savons déjà que dans certaines régions, les seniors ne sont pas suffisamment pris en charge. Des aînés doivent même déménager. Nous ne pouvons pas ignorer cette réalité plus longtemps ».


Publié le Mardi 7 Novembre 2006 dans la rubrique Divers | Lu 2553 fois