Sommaire
Senior Actu

Le vampire de Ropraz de Jacques Chessex : Vaud sous l’amer


Jacques Chessex n’a pas besoin d’écrire un roman-fleuve pour exorciser ses fantasmes et ses hantises. Ce court récit suffit

Le prétexte est une série de faits divers réels qui se sont déroulés à Ropraz, dans le pays vaudois, au tout début du vingtième siècle.

Des tombes sont profanées, le corps de jeunes filles récemment enterrées sont exhumés, violés, démembrés, vampirisés.

Le pays de Vaud a besoin d’être rassuré. Vite.
Le vampire de Ropraz de Jacques Chessex : Vaud sous l’amer

Justement on surprend « Favez, le garçon de ferme, en pleine nuit, à l’étable, debout sur un tabouret, le pantalon baissé sur les chaussettes en train de s’exécuter sur une génisse entravée ». La population est soulagée et clame « On tient le vampire ! C’est lui le vampire ».

Dans la prison d’Oron, où Favez est incarcéré, une étrange dame lui rend visite…

On sort assommé par la lecture de ce roman à l’écriture si efficace et limpide, constamment ballotté entre l’effroi et la violence.

L’immense talent de Jacques Chessex, ici renforcé par la concision, est de dire la fièvre des appétits irrésistibles mais aussi la nature timide des êtres. Il exprime l’enfoui et le scabreux dans un ton jamais provocateur, toujours vrai.

L’univers de Jacques Chessex est tout simplement fascinant.

Le vampire de Ropraz
Jacques Chessex
Editions Grasset
108 pages
11.90 euros


Publié le Lundi 15 Octobre 2007 dans la rubrique Culture | Lu 2931 fois