Sommaire
Senior Actu

Le suicide des seniors a été multiplié par cinq en vingt ans

Le taux de suicide des personnes âgées sud-coréenne a été multiplié par cinq durant les vingt dernière années, ces aînés préférant se supprimer plutôt que d’avoir à faire face à des difficultés financières ou à la solitude, indique un récent article du quotidien local Korea Times.


Le suicide des seniors a été multiplié par cinq en vingt ans
Le suicide des personnes âgées de plus de 65 ans a atteint en 2003 le taux de 72.5 morts pour 100.000 citoyens seniors contre 14.3 en 1983, ce qui en fait la septième cause de mortalité nationale, selon un récent rapport de l’Office national de la statistique. A titre de comparaison, les chiffres de 2002 s’élevaient à 55.8 et ceux de 2001 à 42.2, soit 72% d’augmentation en deux ans…

Cette forte hausse reflète la transformation de la société sud-coréenne, qui se calque maintenant sur la structure familiale des pays occidentaux, où les personnes âgées reçoivent moins de support de la part de leurs proches.

Les hommes seniors sont 2.4 fois plus touchés par ce phénomène que les femmes. Toujours en 2003, le taux de suicide masculin était de 113.4 pour 100.000 hommes âgées alors que le taux féminin était de 46.9.

« L’évolution rapide de la société ajoutée aux difficultés économiques entraînent l’augmentation de ces décès. Le suicide s'accroît chez les personnes âgées qui n’ont pas correctement préparé leur retraite ou qui ne sont pas aidées par leurs enfants » précise un responsable de l’Office national de la statistique.

Toutefois, le cancer a été la première cause de mortalité chez les Sud-coréens en 2003 avec un taux de 961.2 pour 100.000 seniors contre 466 en 1983 indique encore l’Office. Parmi les cancers, le plus meurtrier est celui du poumon avec 227.6 pour 100.000 personnes, puis le cancer de l’estomac (186.5) et le cancer du foie (116.7).

Le deuxième cause de mortalité est l’attaque cérébrale, qui représente 744.2 décès pour 100.000 personnes âgées, suivie des maladies cardio-vasculaires (310.8) et du diabète (223.7) qui a vu son taux singulièrement augmenté -multiplié par 6- au cours des vingt dernières années. Jusqu’en 1998, l’attaque cérébrale était la première cause de décès chez les seniors, mais depuis 1999, les divers types de cancers ont pris le dessus.

Chez les hommes, les cancers sont la principale cause de mortalité : 1.515,8 pour 100.000 seniors, suivi des attaques cardiaques (330) et des maladies respiratoires (307.9). Chez les femmes, la principale cause de mortalité est l’attaque cérébrale (703.3) suivie des cancers (615.1) et des maladies cardio-vasculaires (298.9)

En 2003, le nombre d’aînés décédés s’est élevé à 156.000 personnes contre 115.200 en 1983, hausse qui s’explique par l’augmentation du nombre de personnes âgées de plus de 65 ans selon l’Office national de la statistique. Cependant, le taux global de mortalité des seniors a baissé compte tenu de l’avancée de la médecine mais aussi d’une meilleure hygiène de vie. Le ratio était de 71.3 pour 1.000 en 1983, il a chuté à 41.2 en 2003.

En savoir plus sur le suicide des seniors

Une étude analyse les raisons de l'homicide-suicide chez les seniors
Le suicide chez les seniors augmente après une hospitalisation
Le suicide des personnes âgées reste mésestimé et encore tabou
Canada – Vulnérabilité des seniors face au suicide
Corée du sud - Le suicide des seniors atteints des niveaux dramatiques


Publié le Vendredi 22 Juillet 2005 dans la rubrique Société | Lu 2036 fois