Sommaire
Senior Actu

Le secteur des services à la personne ne doit pas faire les frais de la rigueur, Tribune Libre de l’ADMR

Après l’annonce par le Premier ministre d’un nouveau report de la réforme de la dépendance -ce que nous regrettons- le gouvernement présente son plan de rigueur. Parmi les mesures évoquées, la suppression ou la diminution des aides fiscales sur les services à la personne serait un nouveau coup dur pour tout un secteur. La suppression ou la diminution des aides fiscales sur l’emploi à domicile se traduirait immanquablement par une baisse importante des prestations délivrées et entraînerait des suppressions d’emplois massives.


Dans ce contexte, l’ADMR ne peut que se féliciter de la déclaration de Valérie Pécresse qui affirme que le gouvernement ne supprimera pas cette niche fiscale.

A l’échelle du secteur des services à domicile déjà en difficulté et qui, comme le souligne la ministre du Budget, représente 1,7 million d’emploi, ce serait en effet une catastrophe.

C’est l’ensemble de nos publics qui serait touché : les personnes âgées en perte d’autonomie et les personnes en situation de handicap qui verraient les dépenses restant à leur charge augmenter significativement, mais également les familles qui ont recours à des prestations d’aide à la vie quotidienne dont le coût serait augmenté d’autant.

Déjà, la suppression des exonérations de charges patronales au 1er janvier 2011 a eu des conséquences très lourdes pour nos services Famille : pour l’ensemble du secteur, ce sont 20.000 emplois qui ont disparu.
Pour mémoire, depuis l’entrée en vigueur en 2006 de ces aides fiscales dans le cadre du plan Borloo et le développement de la prise en charge de l’aide à l’autonomie via l’Aide personnalisée à l’autonomie (APA), l’ADMR a créé plus de 30.000 emplois locaux pérennes.

L’ADMR restera extrêmement vigilante sur ces questions et continue de réclamer le maintien de ces aides pour soutenir un secteur fragilisé. Nous sommes par ailleurs toujours en attente du déblocage d’un fonds d’urgence réclamé depuis décembre 2009 et de solutions concrètes pour pallier les difficultés des services Famille.

Forte de 65 ans d’expérience, l’ADMR, premier réseau français de proximité, est la référence des services à la personne. Intervenant auprès de l’ensemble de la population, de la naissance à la fin de vie, l’ADMR propose une large palette de services déclinée en quatre gammes : Autonomie, Domicile, Famille et Santé. Plus de 110.000 bénévoles et près de 105.000 salariés délivrent 105 millions d’heures de prestations par an à 700 000 clients.


Publié le Jeudi 1 Septembre 2011 dans la rubrique Chroniques | Lu 1931 fois