Sommaire
Senior Actu

Le rapide vieillissement de la population chinoise inquiète les autorités

L'Office national du vieillissement chinois a publié pour la première fois la semaine dernière, un rapport d’études et de projections sur le vieillissement de la population chinoise, qui montre que le pays devra faire face à une double pression, celle du vieillissement et celle du nombre « excessif » de ses habitants, indique un récent article du journal chinois le Quotidien du Peuple.


Le rapide vieillissement de la population chinoise inquiète les autorités
Ce rapport, qui étudie toutes les facettes du vieillissement démographique en Chine tout au long du 21ème siècle, soumet, après l’analyse de nombreuses données, des propositions de mesures politiques et économiques.

Il parvient par ailleurs à quatre conclusions : le vieillissement démographique traversera tout le 21ème siècle ; il entrera dans sa période la plus critique entre 2030 et 2050 ; il couvrira une population importante dont l'âge sera de plus en plus avancé ; et enfin, le pays sera confronté à une double pression : celle du vieillissement et celle du nombre excessif de ses habitants.

En terme d’avancée en âge de la population, ce rapport distingue trois grandes périodes dans ce nouveau siècle. La première –le vieillissement-, a déjà démarré depuis 2001 et se terminera, selon les experts chinois, en 2020. La deuxième partie, celle du vieillissement accéléré, se déroulera de 2021 à 2050. Enfin, la troisième tranche, celle du vieillissement grave, s’étendra sur le reste du siècle, entre 2051 et 2100. Ainsi, parvenu à la moitié de ce 21ème siècle, le nombre de personnes âgées de plus de 60 ans pourrait alors atteindre en Chine, le nombre de 430 millions. Soit une personne sur trois.

Toujours selon ce rapport, le vieillissement démographique chinois sera marqué par six caractéristiques principales : un nombre important de personnes âgées ; une rapidité de son développement ; des inégalités d’évolution entre les régions ; un phénomène inverse ville-campagne ; un nombre plus important de femmes âgées et enfin, un rythme plus rapide que la modernisation.

Avec un accroissement du nombre des aînés qui augmente maintenant à une cadence de trois millions de personnes par an, le vieillissement démographique représente pour ce géant aux pieds d’argile, de nouveaux défis, notamment en matière de développements socio-économiques (assurance vieillesse et maladie, etc.). « La Chine doit désormais faire face à une demande croissante de besoins en matière sociale et médicale à destination des personnes âgées » indiquait la semaine dernière l’une des responsables de l'Office national du vieillissement. « Et nos services sociaux ne peuvent plus répondre à cette demande ».

Par exemple, les quelques 85 millions de seniors qui vivent en milieu rural (soit 65% des personnes âgées du pays) ne bénéficient pas des systèmes nationaux socio-sanitaires, ni de leur retraite publique. Depuis 2000, les coûts sociaux ont augmenté de 65.5% pour atteindre en 2004, 350 milliards de yuan soit 36.6 milliards d’euros. Le système des retraites est déjà dans le rouge et le non paiement des pensions et des frais médicaux sont déjà les revendications les plus courantes des retraités.

Enfin, ce rapport souligne que les mesures destinées à faire face à ce vieillissement sont pratiquement « absentes en Chine » alors qu’il ne reste que vingt-cinq ans avant l'échéance fatale. A l’image du pays, la tâche s’annonce donc gigantesque dans de nombreux domaines…


Publié le Lundi 27 Février 2006 dans la rubrique Société | Lu 7673 fois