Sommaire
Senior Actu

Le portage salarial au service du retour à l'emploi des seniors par Guillaume Cairou, PDG de Didaxis

En 2015, la France devrait subir une crise du recrutement néfaste à l'économie. De nombreuses grandes entreprises qui sont nos clients n'arriveront pas à recruter à hauteur de leurs besoins de compétences. En dix ans, 1,5 millions d'emplois supplémentaires doivent être crées, alors que 6 millions de personnes partiront en retraite.


Le portage salarial au service du retour à l'emploi des seniors par Guillaume Cairou, PDG de Didaxis

Dès lors, les plus de 800.000 plus de 55 ans inscrits à Pôle Emploi sont des professionnels dont nous ne pouvons plus nous passer.

C'est là que le portage salarial s'impose comme un remède au chômage des seniors et un puissant bouclier contre l'exclusion et la discrimination.

La contre-performance de la France pour l'emploi des seniors.

En 2011, 41,5% des seniors sont en emploi. Bien que ce taux d'emploi augmente, il reste très faible. Il reste notamment inférieur à celui de l'ensemble des pays de la Zone Euro (47,4%) et très en dessous de l'objectif de 50% qui avait été fixé par la stratégie de Lisbonne pour 2010.

Le portage salarial est une solution convoitée par les retraités. Chez Didaxis, on compte plus de 55% de plus de 50 ans. Cela confirme une tendance retracée clairement dans les chiffres publiés en début d'année par l'IGAS annonçant un doublement en cinq ans des retraités ayant une activité.

Les seniors freelances sont un capital humain unique et précieux.

La plupart des entreprises sont conduites à sortir prématurément les seniors de l'emploi « classique » en considérant que la courbe des salaires conduit à des rémunérations élevées en fin de carrière, en inadéquation avec la productivité des intéressés lorsqu'ils restent dans les mêmes fonctions en leur sein. Dès lors, une des solutions pertinentes est l'outsourcing partiel qui permet de conserver ces ressources précieuses en interne à hauteur et favoriser l'employabilité permanente en leur trouvant des missions au service d'autres entreprises : c'est le Portage Salarial.

Lever les freins à l'embauche des seniors pour préserver leur liberté, leur indépendance et leur dignité.

Il existe une anomalie qu'il convient de dénoncer. Les besoins en seniors chez les entreprises n'ont jamais été aussi grands. Il y a dès lors un paradoxe insupportable ! Ces entreprises ont du mal à embaucher des seniors mais offrent néanmoins de vraies opportunités de travail qui méritent de se poser la question de l'indépendance, notamment dans celles qui n'ont pas organisé en interne le transfert de compétences ces dernières années.

C'est ce qui nous conduit à refuser la fatalité et à ne pas accepter que près de 500.000 chômeurs français aient plus de 50 ans.

Les grands groupes et les administrations n'ont jamais autant fait appel à Didaxis (société spécialisée dans le portage salariale) pour trouver des retraités pour des missions ponctuelles notamment dans les secteurs banque/assurance, énergie/transport/BTP ainsi que celui du luxe. L'immobilier a depuis peu de plus en plus recours à nos services. La plus jeune génération ne sait pas encore faire face aux situations complexes qui doivent être surmontées chez nos clients.

Le portage salarial, un outil au service de l'emploi des seniors cumulant emploi et retraite.

Si le portage salarial est aussi convoité par les retraités dans le cadre du dispositif cumul emploi/retraite c'est parce qu'il permet au retraité de conserver son indépendance tout en profitant d'un encadrement. Il devient ainsi un porté. Le portage salarial est une relation tripartite dans laquelle le retraité est salarié, ce qui est sécurisant, il faut le rappeler. C'est un dispositif gagnant-gagnant.

Le portage salarial permet aux retraités de se concentrer sur la relation avec le client et la mission en entreprise, pendant que la société de portage salarial s'occupe de la gestion administrative, de l'accompagnement professionnel et de l'assistance au quotidien. Le portage salarial permet à ces retraités de compléter une retraite insuffisante (1.015 euros par mois en moyenne pour une carrière complète au régime général) par une activité à temps partiel.

Le portage salarial permet enfin de répondre au besoin d'indépendance des seniors en limitant notamment les risques d'une création d'entreprise.

Le portage salarial permet de surmonter la rigidité du marché du travail.

« Le succès du portage salarial est lié à deux phénomènes : la rigidité du marché du travail qui fait qu'en France nous avons la triste particularité de ne plus faire confiance à nos seniors qui font pourtant le succès de notre groupe par la richesse de leur expérience et leur très forte volonté de ne pas rompre le lien avec une activité qui a souvent été au coeur de leur quotidien. Cela est évidemment accentué par les faibles retraites de certains de nos salariés. Ils sont la clé de la croissance de demain ! » conclut Guillaume Cairou.

*Président du Club des Entrepreneurs, membre du PEPS et administrateur de la CICF.


Publié le Mardi 5 Mars 2013 dans la rubrique Emploi | Lu 1895 fois