Sommaire

Le point sur les injections de comblement : la toxine botulique

Le Centre Laser Sorbonne, installé à Paris depuis 2003, propose une solution globale pour traiter le relâchement cutané. De fait il propose désormais des injections de comblement qui complètent son « arsenal » de lutte contre le vieillissement de la peau. Le point sur la toxine botulique.


Désormais, en plus des traitements tels que l’HIFU, la radiofréquence et le laser, ce centre inclut maintenant dans ses programmes, des injections de toxine botulique, d’acide hyaluronique et d’inducteurs tissulaires, afin de mieux répondre aux attentes de ses patients.
 
Ces injections pratiquées par des médecins expérimentés -elles ne sont jamais déléguées aux assistantes- sont ainsi devenues incontournables pour contrer le vieillissement et relâchement cutané. Elles sont réalisées avec des produits injectables de dernière génération, faisant référence dans le milieu des injections de comblement, qui sont associés à des équipements à la pointe de la technologie.
 
La toxine botulique
La toxine botulique est sans doute l’injectable le plus connu du grand public. Elle est utilisée dans de nombreux produits, dont le célèbre Botox, mais aussi le Bocouture, le Vistabel et le Dysport.

Elle a pour objectif de réduire l’activité des muscles responsables de certaines rides, et notamment des rides d’expression, comme les rides du lion, du front et des pattes d’oie.
 
Les injections permettent de lisser les rides existantes en quelques jours pour une durée d’environ 6 mois. La toxine botulique peut également être utilisée pour traiter l’hyperhidrose, ou transpiration excessive.
 
Fonctionnement. Le médecin examine l’anatomie des muscles faciaux, et, à l’aide d’une aiguille très fine, injecte localement dans les muscles la toxine à des endroits précis repérés au préalable au crayon dermique. Les résultats s’installent ensuite progressivement pour atteindre l’objectif fixé. L’acte est quasi indolore et doit être répété environ deux fois par an.
 
Bon à savoir : les prix sont consignés dans le devis par le médecin en fonction des zones. Il est dégressif en fonction du nombre de seringues utilisées : toxine botulique à partir de 265 euros.
 
Rappelons que le Centre Laser Sorbonne a ouvert ses portes à Paris en 2003. En quatorze années d’activité, il a traité plus de 26 000 patients et effectué plus de 120 000 traitements.

Publié le Lundi 6 Novembre 2017 dans la rubrique Bien-être | Lu 402 fois



Commentez cette information