Sommaire
Senior Actu

Le point sur les diverses propriétés de l'ubiquinol

L'ubiquinol, la version active de la COQ10, a fait l'objet de nombreuses études scientifiques qui prouvent l'intérêt d'une supplémentation, avec des résultats avérés sur les plus de 45 ans (fatigue, douleurs musculaires liées aux statines, stress...). Une étude consommateurs réalisée sur 104 personnes de 50 à 69 ans vient confirmer cet intérêt. En effet, à dose minimale (100mg/jour) et sur une durée courte de 28 jours, près de 8 personnes sur 10 ont constaté une amélioration de leur forme générale.


La coenzyme Q10, pour être active, doit être convertie en ubiquinol par l’organisme. Naturellement présent dans toutes les cellules du corps humain, l’ubiquinol stimule la production d’énergie à la source. C’est un antioxydant liposoluble très puissant dont la majorité des organes dépendent de son approvisionnement.
 
Ce sont les Japonais qui ont découvert les propriétés thérapeutiques de la coenzyme Q10 au début des années soixante après avoir observé que les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque congestive en présentaient de faibles taux.
 
Dès 20 ans, nos réserves diminuent inévitablement, entrainant une baisse de la production d’énergie. On estime même qu’à 40 ans, notre stock d’ubiquinol a baissé de 30%. Et aucune autre substance ne peut le remplacer, les apports alimentaires étant insuffisants. Résultat ? Cela a pour effet d’accélérer le vieillissement, d’affaiblir le muscle cardiaque, le système immunitaire et la vitalité en général.
 
Pour le Pr Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition à l’Institut Pasteur de Lille, « c’est en identifiant les effets négatifs d’une carence en Ubiquinol qu’on s’est intéressé à cette molécule qui joue un rôle physiologique important. Il existe des domaines aujourd’hui où les bénéfices d’une supplémentation en ubiquinol ont été démontrés ».
 
Par exemple, si le traitement médicamenteux de l’hypercholestérolémie qui consiste en la prise de statines (très controversée d’ailleurs) est efficace, il peut présenter des effets secondaires handicapants : douleurs musculaires, troubles de la concentration, troubles du sommeil… Il affecte également la production de la COQ10 dont le taux chute jusqu’à 40% sous l’effet des statines.
 
Les statines, en inhibant une enzyme, la HMG-CoA réductase, bloquent non seulement la production endogène de cholestérol dans le foie mais aussi secondairement la synthèse de coenzyme Q10, expliquant la chute observée des niveaux de cet antioxydant endogène liposoluble, chez certaines personnes traitées par ces médicaments.
 
Pour le Dr Richard Mistretta, cardiologue à Nice : « La prise d’ubiquinol est conseillée quand on suit un traitement anticholestérol par statines. Au Japon, l’ubiquinol est homologué et systématiquement utilisé dans le traitement de l’insuffisance cardiaque. Personnellement, je conseille une supplémentation à tous mes patients sous statines. Je note une très bonne tolérance et les retours sont positifs ».
 
Des laboratoires français proposent de l’ubiquinol dans leurs compléments alimentaires : Pileje, Les 3 Chênes, Le Stum, Bionops, Lorica, Vitall Plus, Therascience, Laboratoires Copmed…

Publié le Jeudi 13 Juillet 2017 dans la rubrique Bien-être | Lu 2052 fois



Commentez cette information