Sommaire
Senior Actu

Le petit Plug est mort de Marcel Detiège : « La chose que ne peut concevoir mon esprit n'existe pas, monsieur ! »


C’est un petit livre à l’allure percutante qui cache un drame phénoménologique. Il est moqueur, drôle, intelligent, incisif et finalement amer.
Le petit Plug est mort de Marcel Detiège : « La chose que ne peut concevoir mon esprit n'existe pas, monsieur ! »

Sa lecture, aussi enthousiaste soit-elle, se fait avec lenteur car le ton est corrosif, chaque phrase amenant sa réflexion tantôt enjouée, tantôt aigrie.

Le phénomène s’appelle Plug, petit Plug, c’est un enfant de douze ans, pardon de dix ans, il est tellement en avance sur son âge. Il tient tête à son professeur et affirme haut et fort que la Terre ne tourne pas.

Contre toute évidence, qu’on lui démontre, il n’en démord pas et déclare « je préférerais mourir plutôt que de me soumettre à la vérité que je n’aime pas ». Ceci fait penser au narrateur des « carnets du sous-sol » de Dostoïevski qui rétorquait : « Mais que m’importent, mon Dieu ! Les lois de la nature et l’arithmétique, si, pour une raison ou pour une autre, ces lois et ce « deux fois deux : quatre » ne me plaisent pas ? »

Il faut lire ces réflexions du petit Plug dans sa recherche épicurienne de liberté et de dignité qui est servie au plus près par l’écriture bougonne de Marcel Detiège.

Le petit Plug est mort
Marcel Detiège
Editions La Table Ronde
13 euros
72 pages


Publié le Lundi 9 Juillet 2007 dans la rubrique Culture | Lu 1280 fois