Beauté

Le nouvel algorithme facial : le point suite au 10ème Congrès Mondial de Médecine Anti-âge


A l’occasion du 10ème Congrès Mondial de Médecine Anti-Âge qui s’est tenu fin mars 2012 à Monaco, dans le sud de la France, des scientifiques venus de tous les pays du monde ont fait le point sur les différentes prises en charge du vieillissement et les nouvelles techniques anti-âge. Parmi les thématiques abordées cette année, le nouvel algorithme facial…


Ces quinze dernières années, la technologie a évoluée de façon spectaculaire et les patients sont de plus en plus en demande de procédures non chirurgicales pour le rajeunissement du visage.

Selon la revue scientifique « American Society of Plastic Surgeans », près de 8.000 implants au niveau des joues ont été réalisés en 2007. Et en 2010, 47.000 patients ont été injectés avec de la graisse, et 1,1 millions avec de l’acide hyaluronique.

L’un des principaux facteurs du processus de vieillissement est la graisse qui forme les volumes du visage. Et quand ceux-ci diminuent, ils laissent des marques. Il a été établi que le visage est divisé en différents compartiments de graisse, localisés à plusieurs niveaux.

Le Dr Pessa, du centre médical UT Southwestern (Texas, USA) explique que le visage ressemble en fait, à un puzzle en 3D, avec de la graisse répartie en compartiments distincts, autour du front, des yeux, des joues et de la bouche. Le vieillissement du visage est en partie caractérisé par la façon dont la séparation de ces compartiments évolue quand nous prenons de l’âge. Nous assistons à une perte de la graisse en des endroits précis du visage, plus qu’à un affaissement de la peau.

Grâce aux produits dédiés au comblement du visage et aux techniques de lipostructure, nous observons aujourd’hui une diminution des visages ridés, mais parfois au détriment des expressions naturelles de ces visages. Le but est donc de changer cela, de ne plus combler avec excès. La clé de cette procédure est une analyse pré opératoire spécifique de chaque visage, incluant celle des asymétries et des subtilités qui donnent leur aspect unique à chacun.

Ce nouvel Algorithme a pour objectif de faciliter la vie des praticiens peu habitués à l’anatomie du visage. Une fois les marques dessinées, il pourra alors : visualiser les trois principales zones de graisse du visage ; comprendre l’anatomie de la Vallée des Larmes ; comprendre la région sous orbitaire ; comprendre la différence entre projection et volume et connaître les zones de sécurité et les manœuvres.


Lu 3386 fois
Publié le Mercredi 25 Avril 2012



Réagir à cet article :