Sommaire
Senior Actu

Le néogâtisme gélatineux de Daniel Accursi : une oeuvre pataphysicienne


En 2007 on commémore, trop discrètement, le centenaire de la mort d’Alfred Jarry. C’est l’occasion de se replonger dans l’œuvre complexe, ardue et roborative de l’inventeur de la Pataphysique, celle-ci étant elle-même incréée, sans commencement et sans fin.
Le néogâtisme gélatineux de Daniel Accursi : une oeuvre pataphysicienne

Dans « l’Almanach du Père Ubu » Jarry définie ainsi la Pataphysique : « (…) l’assurance à disserter de omni re scibili (de toute chose connaissable), et parfois avec compétence, aussi volontiers avec absurdité, mais dans ce dernier cas suivant une logique d’autant plus irréfutable que c’est celle du fou ou du gâteux. »

Ce n’est pas un hommage à l’auteur du Père Ubu que nous propose Daniel Accursi mais bel et bien une œuvre pataphysicienne. L’argumentaire se développe autour d’une diatribe visant un personnage que nous connaissons tous : le néogâteux gélatineux. C’est un être bête et méchant qui se place « au paroxysme du conformisme bêlant ».

D. Accursi en fait un portrait éclaté pour mieux dresser l’état minutieux de notre société. Avec une verve caricaturale, mais profondément humaine, il provoque les idoles de notre temps (Dieu, la République, la Nation, le racisme et l’antiracisme, la victimisation, la jeunesse, etc.). On le voit, cet ouvrage est tout sauf une fantaisie. Il n’est ni gratuit ni absurde.

Arrabal disait de la Pataphysique qu’elle est une machine à explorer le monde, qu’elle est une société de recherches inutiles et savantes. Tel est le propos de D. Accursi : « il veut découvrir le sens du monde. Il lui attribue une intention. Il exige qu’il tende vers un but. Pure illusion. (…) En vérité c’est la notion même de but qui est inutile, absurde. »

« Le néogâtisme gélatineux constitue le mode d’emploi du temps présent. Force continue, sans but, sans repos, à chaque instant renaissante, enrobant le monde de sa gélatine écoeurante. »

« (…) La génialité est dans le rire. Toutes les grandes œuvres sont traversées par un immense rire (…) qui dynamite le monde, le saccage et d’un même geste le réinvente. »

Ce livre est génial. Merdre.

Le néogâtisme gélatineux
Daniel Accursi
Editions Gallimard (Collection l’Infini)
115 pages
12,90 euros


Publié le Lundi 16 Avril 2007 dans la rubrique Culture | Lu 1896 fois