Sommaire
Senior Actu

Le marché des seniors : forte progression prévue sur en Corée du sud

Le Japon approche des 25.000 centenaires et les personnes âgées de plus de 65 ans représentent déjà 19.5% de sa population. Son voisin, la Corée du sud, n’en est pas là, toutefois, ses habitants vieillissent eux aussi et extrêmement rapidement. Ainsi, un récent rapport du gouvernement coréen prévoit que le marché des biens et services pour les personnes âgées pourrait être multiplié par quinze, en valeur, d’ici 2020 indique un récent article du Korea Times.


Le marché des biens et services pour les seniors, qui s’élevait à l’équivalent de 5 milliards d’euros en 2002 devrait monter à 23 milliards d’euros en 2010 et grimper à 86 milliards d’euros en 2020. Parallèlement le nombre d’employés dans ce secteur devrait passer de 170.000 en 2002 à 410.000 en 2010 et 660.000 en 2020.

En cause, la croissance soutenue du vieillissement de la population en Corée du sud, selon le dernier rapport du ministère de l’Industrie et du commerce. En effet, en terme de critères internationaux, le pays est devenu une société vieillissante à partir de l’an 2000. En fait, lorsque les personnes de 65 et plus ont dépassé les 7% de la population totale.

Si le nombre de seniors continuent d’augmenter à la même vitesse, ils devraient représenter 18% de la population en 2018 précise ce rapport. L’explication est simple et classique : les coréens sont en meilleure santé, ils vivent donc plus longtemps. De plus, les jeunes générations font moins d’enfants, ce qui fait baisser le taux de natalité.

Et le ministère d’indiquer que ce changement démographique va entraîner, mathématiquement, une demande croissante pour les biens et services pour les personnes âgées dans des secteurs aussi divers que la santé, les loisirs, la finance ou le logement. « Les entreprises en relation avec le marché des seniors devraient devenir l’un des plus gros moteurs de la croissance économique du pays » indique le rapport. Et devraient aussi générer des emplois.

« Le marché va littéralement exploser en 2010, lorsque les baby-boomers nés entre 1953 et 1964 (ndlr : le baby-boom sud-coréen a eu lieu 8 ans plus tard qu'en Europe à cause de la guerre de Corée) vont commencer à prendre leur retraite » indique le rapport.

Afin que ce nouveau secteur d’activités puisse se développer, le ministère a mis en place une sorte de plan quinquennal et prévoit d’injecter 245 milliards de won (environ 200 millions d’euros) dans les cinq prochaines années pour favoriser le développement de cette industrie. Le rapport a isolé huit secteurs clé pour le marché des seniors : les médicaments, les équipements de santé, l’information, les loisirs, la finance, le logement, la médecine orientale et l’agriculture.

Un peu dans le même esprit, le ministère de l'Industrie et du commerce sud-coréen, en partenariat avec l’université de Chung-Ang, avait déjà lancé en 2003 un plan quinquennal visant à fournir aux petites et moyennes entreprises de l’industrie textile, un accès simplifié aux nouvelles technologies dans le but de développer le design des vêtements pour les personnes âgées.
Le marché des seniors : forte progression prévue sur en Corée du sud

En 2004, les personnes âgées de 65 ans et plus représentaient 8.2% de la population. Dans cette même tranche d’âge le rapport homme/femme est de 0.67. L’espérance de vie à la naissance est en moyenne de 75.58 ans, 71.96 pour les hommes et 79.54 pour les femmes.

Pour en savoir plus, lire aussi :

Corée du Sud – Les trois quarts des seniors coréens n’ont pas préparé leur retraite
Après l'Espagne, la Corée du sud pourrait elle aussi devenir le pays le plus âgé d’ici 2050



Publié le Jeudi 15 Septembre 2005 dans la rubrique Divers | Lu 4396 fois