Sommaire
Senior Actu

Le logement : première préoccupation des seniors

Selon le premier Baromètre 55+ réalisé pour le compte de Cogedim Club par l’institut de sondage TNS Sofres, les seniors (qu’ils soient propriétaires ou locataires d’ailleurs) se disent préoccupés par la question du logement, du déménagement ou par l’adaptation de leur habitat. Détails.


Si on a pu voir que d’une manière générale, les seniors se disent plutôt satisfaits de la vie qu’ils mènent, en revanche, selon le Baromètre 55+ de Cogedim Club, il semblerait que la question du logement et de l’habitat soit un point de préoccupation majeur pour les plus de cinquante ans…
 
Ainsi, qu’ils soient propriétaires ou locataires, la question du logement et celle de la mobilité se posent de façon prégnante pour les seniors.
 
Plus concrètement, les moins de 67 ans prévoient plus facilement de déménager que leurs aînés. Et anticipent ainsi davantage leur besoin d’un logement adapté : un senior sur six prévoit de déménager dans les dix  prochaines années dans un autre logement que celui dans lequel il habite actuellement (16%). Et un quart parmi les 55/67 ans (24%).
 
Deux raisons majeures pousseraient les seniors à déménager : la localisation du domicile et la recherche d’un logement mieux adapté. Un gros tiers (34%) souhaite résider dans un cadre de vie plus attirant. Plus d’un senior sur quatre aimerait bénéficier d’un logement plus adapté en termes d’accessibilité et d’équipements (29% et 47% parmi les personnes âgées de 68 à 77 ans) et en termes de surface (25% et 32% parmi les personnes âgées de 68 à 77 ans).
 
Pour les seniors non satisfaits de leurs conditions de vie (logement, environnement), c’est la recherche d’un habitat plus adapté (43% pour l’accessibilité et les équipements, 33% pour la surface) mais aussi d’un logement moins cher qui prime.
 
« Ce baromètre nous confirme bien la tendance d’un logement « à adapter », mais qui répondrait à des exigences bien précises. Dont notamment la localisation, afin d’éviter l’isolement et se rapprocher de sa famille et/ou de ses amis, mais aussi des commerces et des lieux de vie » conclut Alexis Moreau de chez Cogedim Club.


Publié le Vendredi 4 Avril 2014 dans la rubrique Habitat | Lu 914 fois