Sommaire
Senior Actu

Le jardinage : une activité qui a le vent en poupe grâce aux jeunes seniors

L’arrivée à l’âge de la retraite de millions de baby-boomers au même moment partout dans le monde, le fait qu’ils s’intéressent de plus en plus au jardinage et qu’ils commencent à considérer cette activité comme un véritable hobby, devrait booster les ventes de cette industrie et fortement marquer l’évolution de ce marché, indiquait récemment un article du quotidien américain The Enquirer.


Alors que les beaux jours reviennent, les fleurs refleurissent, les arbustes poussent, les arbres fruitiers sont en fleurs et les tables et les chaises en teck sont de sortie… Le jardin, telle une pièce supplémentaire "temporaire" du "home sweet home", reprend petit à petit la place qu’il occupe durant les périodes les plus chaudes de l'année.

Si certains spécialistes s’inquiètent du vieillissement de la clientèle généralement habituée à fréquenter les grandes enseignes spécialisées dans le jardinage (voir l’article ci-dessous), d’autres estiment au contraire que l’arrivée à l’âge de la retraite des premiers baby-boomers, devrait relancer le dynamisme du marché des plantes, jardins, outils et accessoires.

« Une bonne partie de notre clientèle est constituée de baby-boomers. Ils possèdent leur propre maison et leurs enfants ont quitté le foyer familial. Ils ont donc maintenant plus de temps libre pour eux-mêmes, d’autant plus que certains sont déjà à la retraite. Vers la cinquantaine, cette génération commence à se découvrir une véritable passion pour le jardinage » indique la responsable d’un magasin spécialisé dans le jardinage situé à Springfield dans l’Illinois.

Et de préciser que cette clientèle de quinquas est plus, est constituée de couples où les deux époux travaillent, les salaires sont donc « doubles ». Ainsi, « au cours de dix dernières années, le jardinage est le hobby qui a connu la plus forte progression » aux Etats-Unis ajoute cette directrice de magasin : « C’est un véritable loisir pour les personnes qui vieillissent ».

« Nous constatons que de plus en plus de baby-boomers se mettent au jardinage » remarque par ailleurs un horticulteur de l’Illinois. « Mais ces nouveaux venus, ces nouveaux passionnés font évoluer les habitudes de leurs prédécesseurs, de leurs parents. Ils prennent des leçons pour améliorer leurs connaissances. Ils se servent également beaucoup de l’internet pour apprendre, et pas seulement les cours de base. Ils recherchent aussi toutes les nouvelles tendances qui existent dans le monde dans le domaine du jardinage. Dans notre activité, finalement, le web change beaucoup de choses » ajoute ce spécialiste. .../...
Le jardinage : une activité qui a le vent en poupe grâce aux jeunes seniors

« Le jardin devient pour les baby-boomers un véritable projet de vie, étendant même les limites de la maison vers l’extérieur » constate la directrice du magasin de Springfield. Le fait est, que pour cette clientèle, les espaces verts ne se résument pas uniquement aux arbres, aux plantes et à leur entretien. Cela comprend également tout ce qui sert à la décoration du lieu, et ce quelque soit sa taille : les pots en céramique, le mobilier, les aménagements, etc.

On remarque d’ailleurs que la plupart des grandes enseignes de jardinage propose désormais des meubles et des accessoires qui n’ont plus rien à envier à ceux que l’on trouve dans un salon. Exit la table et les chaises en plastique vert ou blanc. Exit le barbecue orange. Exit la bêche jaune… Cette clientèle recherche plutôt des meubles en teck, de beaux outils, des grills "dernier cri" qui ne dépareilleraient pas dans une cuisine équipée. En ce qui concerne les aménagements, ils apprécient aussi tous les produits naturels, type bois, pierre, poterie, métal ou encore de l'artisanat local. « Contrairement à la génération de leurs parents, les boomers ne s’embarrassent pas lorsqu’il s’agit de mettre la main au portefeuille » ajoute encore la spécialiste.

Autre caractéristique de ces consommateurs. Ils veulent tout, et tout de suite. Ces quinquagénaires sont occupés par de nombreuses autres activités par ailleurs. Ils ne veulent donc pas jardiner de manière traditionnelle : cela leur prendrait trop de temps. Il leur faut des plantes et des fleurs que l’on rempote rapidement, en quelques heures pendant le week-end, et qui décorent avantageusement leur petit coin de verdure ou leur terrasse.

Dans le sud de la France, près d’Aix-en-Provence, un sexagénaire, ancien cadre supérieur dans l’informatique s’est lancé dans le jardinage une fois arrivé à la retraite. Il a créé une petite société de jardinier-paysagiste. « Les 50 et plus recherchent une activité pour s’occuper. Et après tout, le jardinage est une activité saine. C’est une bonne manière de rester en forme » souligne-t-il.

Et si le bonheur était dans le pré ? Et si le Candide de Voltaire avait raison ? « Il faut cultiver notre jardin ».

Pour en savoir plus, lire aussi :
Plantes et jardins : les seniors n'achètent plus et les ventes chutent depuis deux ans


Publié le Jeudi 4 Mai 2006 dans la rubrique Consommation | Lu 6289 fois