Sommaire
Senior Actu

Le guide du jardinier paresseux : les conseils de la jardinerie en ligne Mon Eden

Voici les beaux jours qui s’installent. C’est la période idéale pour s’occuper de son jardin… Oui, mais parfois, ce jardin s’avère quelque peu chronophage dans l’organisation de nos journées. Tant et si bien qu’on finirait par le prendre en grippe ! Afin de rester en bons termes avec vos arbres, plantes et fleurs, le site Internet Mon Eden vous propose un petit guide du jardinier paresseux…


Le guide du jardinier paresseux : les conseils de la jardinerie en ligne Mon Eden
Si vous faites partie des jardiniers qui préfèrent se reposer sur une belle pelouse à l’ombre de vos arbres fruitiers entouré de la douce odeur des fleurs épanouies, voici donc quelques conseils précieux à retenir pour l’entretien de vos espaces verts. Car, sachez-le, un beau jardin n’est pas forcément synonyme de cinq heures par jour de dur labeur durant tous vos temps libres… Il existe des moyens d’en profiter sans trop d’effort !
 
Les alternatives au gazon

On le sait, l’herbe est toujours plus verte ailleurs. Surtout chez les voisins d’ailleurs… Si vous ne vous sentez pas capable de sortir la tondeuse aussi souvent qu'eux, jouez l'originalité en remplaçant votre pelouse par des plantes couvre-sol, comme le lierre, la petite pervenche, le pachysandra, l'épimédium, l'helxine... Sachez qu’il existe de très nombreuses espèces qui s’adaptent parfaitement à l'exposition de votre jardin, même à l’ombre !
 
L’intérêt de ces couvre-sol est qu’ils ne nécessitent aucun entretien et surtout pas de tonte ! Adieu le bruit et les longueurs de jardin ! Vous pouvez également semer une prairie fleurie à la place de la pelouse. Elle nécessite toutefois une fauche annuelle mais offre une belle touche bucolique (voire romantique) aux jardins. Vous pouvez également remplacer le gazon par des jardins minéraux dans lesquels pousseront des plantes de rocaille, comme le sédum.
 
Le choix des végétaux

Optez pour les arbustes, ils remplissent parfaitement l'espace et ne requièrent pas d’entretien très poussé, contrairement aux vivaces. Préférez des espèces persistantes, comme l'ilex, le chèvrefeuille henryi, la clématite armandii... elles vous éviteront le fastidieux ramassage des feuilles en automne. A noter que généralement, il suffit de les tailler une fois par an et la plupart du temps une fois tous les deux ans !
 
Les bulbes peuvent aussi remplacer les plantes à fleurs vivaces. Adieu les fastidieuses plantations annuelles à quatre pattes dans la terre, le dos cassé, les bulbes renaissent naturellement de leur tubercule, comme le narcisse, la jacinthe, le miscanthus, le cyclamen... Une solution idéale quand on ne veut pas se baisser trop souvent ! Choisissez des espèces indigènes et rustiques qui se développeront bien dans votre climat : elles tomberont rarement malades.
 
Lutter contre les mauvaises herbes sans effort

Le secret ? Planter dense. Pensez à espacer les plantations des trois-quarts de leur diamètre à taille adulte. Ainsi, les mauvaises herbes n'auront pas suffisamment de place pour s'installer mais vos végétaux conserveront tout de même suffisamment d'espace pour atteindre leur taille naturelle.
 
Profitez aussi de la préparation de vos repas pour désherber vos allées… En effet, la casserole d'eau bouillante après l'égouttage des pâtes est parfaite pour éliminer les mauvaises herbes entre les pavés !

Dans le potager, plutôt que d'alterner les rangées de légumes et les allées, supprimez les allées qui ne sont pas indispensables (une tous les mètres est suffisant). Ainsi, les légumes sont plantés denses, ce qui empêche les mauvaises herbes de s'installer.


Publié le Lundi 22 Juin 2015 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 1474 fois