Sommaire
Senior Actu

Le gouvernement souhaite renforcer la solidarité en faveur des personnes âgées

Dans un récent communiqué, et dans le cadre du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2010 (PLFSS), le gouvernement de François Fillon annonce le renforcement de la solidarité en faveur des personnes âgées « en dépit d’un contexte financier dégradé pour la sécurité sociale »… L’offre en établissements et services à destination des aînés devrait être est accrue et la priorité à la mise oeuvre du plan Alzheimer est confirmée.


Avec un taux de progression de l'Objectif de dépenses d'assurance maladie (Ondam) de 5,8%, soit près de 820 millions d’euros supplémentaires, « le PLFSS 2010 finance les engagements pris pour soutenir l’autonomie des personnes âgées et handicapées : la mise en œuvre du plan Alzheimer et l'offre en établissements et services » souligne le gouvernement dans son communiqué.

Le plan Alzheimer : une priorité

Plus de 550 millions d'euros supplémentaires en 2010 devraient permettre de renforcer la politique en faveur des personnes âgées : poursuivre le déploiement du plan Alzheimer, financer la création de places d'accueil et d'hébergement, accélérer la médicalisation des maisons de retraite et renforcer les moyens en personnels.

Seront ainsi créés :

- 140 unités d'hébergement renforcées (UHR) accueillant nuit et jour les résidents ayant des troubles sévères du comportement ;

- 600 pôles d'activité et de soins Alzheimer (Pasa). Unités adaptées fonctionnant en journée et destinées aux résidents ayant des troubles du comportement modérés (activités sociales et thérapeutiques au sein d’un espace de vie spécialement aménagé) ;

- 170 équipes mobiles pluridisciplinaires (500 à l'horizon 2012) dans le cadre de la politique de maintien à domicile ;

- 6 000 places de services de soins infirmiers à domicile (Ssiad) ;

- 7 500 places nouvelles en maisons de retraite ;

- 2 125 places d'accueil de jour et 2 215 places d'hébergement temporaire pour aider notamment les proches de personnes atteintes d'Alzheimer ;

- 5 000 emplois soignants dans le cadre du financement de la médicalisation renforcée de 80 000 places en Ehpad.

« Pour accompagner la création et la modernisation des établissements s'adaptant à la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, plus de 100 millions d'euros d'aides à l'investissement seront engagés » précise encore le gouvernement.

Décloisonner le secteur médico-social

« L'évolution démographique impose de faire du développement et de la modernisation du médico-social un objectif de premier rang », a déclaré à cette occasion Nora Berra, secrétaire d’Etat aux Aînés. La loi HPST offre de nouveaux outils indispensables. Le regroupement d'hôpitaux en communautés hospitalières de territoires (CHT) encouragera les petits établissements hospitaliers à se reconvertir dans l’accueil des personnes âgées ou dans les soins de rééducation.

Les agences régionales de santé devraient également permettre un décloisonnement entre la ville, l'hôpital et le médico-social. Un objectif : la mise en place d’une programmation coordonnée de l'offre de soins en concertation avec tous les acteurs : usagers, Etat, collectivités territoriales, fédérations d'établissements.


Publié le Mercredi 14 Octobre 2009 dans la rubrique Social | Lu 3131 fois