Sommaire
Senior Actu

Le gouvernement Blair recule sur l’âge légal du départ en retraite des fonctionnaires

Le gouvernement de Tony Blair en Grande-Bretagne, a finalement cédé mardi 18 octobre, aux fortes pressions des syndicats qui menaçaient le pays d’une grève générale, en abandonnant son projet de réforme de la retraite des fonctionnaires, qui prévoyait une cessation d’activité à 65 ans au lieu de 60 actuellement.


En augmentant l’âge légal de la retraite des fonctionnaires, l’idée du gouvernement de Tony Blair était d’alléger les coûts de la retraite, dans un pays où -comme dans tous les pays développés- les actifs seront demain de moins en moins importants et les inactifs de plus en plus nombreux.

Selon l’accord conclu entre Alan Johnson, ministre du Commerce et de l’industrie et les syndicats, trois millions de salariés de la fonction publique (administration, santé et éducation) pourront continuer de prendre leur retraite à 60 ans ou travailler plus longtemps s’ils le veulent. A noter que les négociations concernant l’âge légal de la retraite des policiers et des pompiers n’ont pas encore abouti entre le gouvernement et les syndicats.

En revanche, les fonctionnaires qui seront embauchés à partir de 2006 devront travailler jusqu’à l’âge de 65 ans. Ils pourront cependant cesser leur activité à 60 ans avec une retraite entière s'ils ont suffisamment cotisés. Leurs pensions resteront indexées sur les salaires, contrairement au secteur privé où elles dépendent du niveau de contribution des employeurs et des employés tout au long de leur vie active.

Cet accord n’a pas séduit le monde des affaires qui estime que ce régime pourrait créer une force de travail à deux vitesses. D’un côté le secteur privé qui augmente la durée légale du temps de travail, et de l’autre, le secteur public qui conserve ses avantages. Selon Sir Digby Jones, directeur général de la Confédération britannique de l’industrie (CBI) « le gouvernement a capitulé face à la menace de grève du secteur public. Il a accepté que des individus qui ont actuellement 21 ans puissent se retirer à l’âge de 60 ans en 2044. Ils ont de la chance, car parallèlement, le secteur privé doit faire face à un allongement de la durée du travail ».

De son côté, David Frost, directeur général de la Chambre de commerce britannique a jugé cet accord « inacceptable pour le monde des affaires ». Il s’interroge sur la signification de cette décision. « D’un côté, dans le secteur privé, on nous dit qu’il va falloir travailler plus longtemps et économiser pour nos pensions. De l’autre, on constate que certains salariés peuvent encore s’arrêter à l’âge de 60 ans tout en bénéficiant de retraites indexées ».

En revanche, Brendan Barber, secrétaire général du Trade Union Congress (TUC) s’est félicité de cet accord. « Il s’agit d’un véritable changement de la part du gouvernement. Les garanties que nous avons obtenues n'existaient tout simplement pas auparavant. Nous avons réussi à convaincre le gouvernement qu'il fallait reconsidérer cette question ».
Le gouvernement Blair recule sur l’âge légal du départ en retraite des fonctionnaires


Publié le Jeudi 20 Octobre 2005 dans la rubrique Retraite | Lu 3855 fois