Sommaire
Senior Actu

Le dossier pharmaceutique arrive à l’hôpital

Voici une nouvelle qui devrait plaire au fameux Dr House*… En effet, le dossier pharmaceutique** ou DP va faire son entrée –à titre expérimental- dans les pharmacies hospitalières. Une mesure qui devrait permettre de mieux coordonner les dispensations de médicaments et de réduire les risques de iatrogénèse médicamenteuse (particulièrement importants chez les seniors et les personnes âgées souvent polymédicalisés).


« Expérimenter le DP dans les pharmacies hospitalières est une grande avancée pour la coordination des soins ville hôpital, au bénéfice de la sécurité des patients » a déclaré à cette occasion Isabelle Adenot, Président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens.

Pourquoi expérimenter le DP dans les pharmacies hospitalières ? « Grâce à cette nouvelle expérimentation, les pharmacies hospitalières concernées seront en mesure de partager l’information relative aux dispensations de médicaments des patients titulaires d’un DP avec les officines de ville et réciproquement » assure un communiqué de l’ordre des pharmaciens.

Plus concrètement, l’objectif de cette mesure est de mettre le patient au centre des préoccupations des pharmaciens en sécurisant ses dispensations, quel que soit le lieu de dispensation des médicaments et de contribuer à la coordination entre les pharmaciens hospitaliers et officinaux.

Les médicaments concernés seront les médicaments dits de « rétrocession » dispensés par les pharmaciens hospitaliers aux patients ambulatoires. Cette expérimentation doit permettre de tester la faisabilité fonctionnelle, technique et financière du raccordement du DP aux systèmes d’information hospitaliers des établissements de santé.

L’intérêt du DP dans le partage d’information entre la ville et l’hôpital.

Exemple : Monsieur X, atteint d'hémophilie, se procure le médicament utilisé en cas d’hémorragie (Facteur VIII) à la pharmacie hospitalière. Avec son autorisation, le pharmacien hospitalier inscrit cette information dans son DP.

Souffrant d’une rage de dent, il se rend dans une officine et demande un médicament pour lequel il a vu une publicité. Or, il ne sait pas que ce médicament contient un anti-inflammatoire et présente un risque hémorragique pour lui. En consultant son DP, le pharmacien constate alors que ce médicament lui est contre-indiqué en raison de son traitement. Il lui propose une alternative.

Qu’est-ce qu’une pharmacie à usage intérieur ?

Les pharmaciens qui exercent dans une pharmacie à usage intérieur (PUI) d’un établissement de santé dispensent les médicaments aux patients hospitalisés. Ils peuvent aussi être autorisés à dispenser des médicaments à des patients non hospitalisés, les patients « ambulatoires ». Ce sont ces derniers qui sont concernés par cette expérimentation.

Où aura lieu l’expérimentation ?

L’expérimentation sera menée pendant neuf mois dans dix départements des bassins de vie de Lorraine et de Méditerranée, puis de Paris et du Val-de-Marne auprès d’une dizaine de pharmacies d’établissement de santé volontaires. Elle va commencer dans le CH de Hyères, le CHU de Nîmes et le CHU de Nancy.

* célèbre feuilleton télévisé
** Le Dossier Pharmaceutique (DP) est un outil professionnel destiné à sécuriser la dispensation au bénéfice de la santé des patients. Il recense, pour chaque bénéficiaire de l'assurance maladie qui le souhaite, tous les médicaments (prescrits ou conseillés par un pharmacien) qui lui ont été délivrés au cours des quatre derniers mois. Il comporte uniquement l’identification, la quantité et la date de délivrance des médicaments.


Publié le Mardi 25 Mai 2010 dans la rubrique Santé | Lu 3071 fois