Sommaire
Senior Actu

Le chat : Jean Benguigui et Myriam Boyer... comme chien et chat ! (théâtre)

La pièce Le chat adaptée du roman de Georges Simenon est jouée actuellement sur la scène du théâtre de l’Atelier à Paris avec en vedette Jean Benguigui et Myriam Boyer. L’histoire est celle de deux petits vieux, un veuf et une veuve, qui décident de vivre ensemble afin d’échapper à la solitude… Mais les choses vont vite se compliquer à la mort du chat d’Emile.


« Avec son roman « Le Chat », pour la première fois adapté au théâtre, Georges Simenon explore une fois de plus avec délectation la dimension inépuisable des tréfonds de l’âme humaine. Ses personnages, à la fois touchants et détestables, existent davantage par leurs failles que par leurs convictions, et témoignent de l’ambivalence des comportements et de leur difficulté à se confronter à « l’autre » » indique Didier Long, le metteur en scène.
 
Marguerite est une veuve inconsolable. Emile est un plombier qui a perdu sa femme. Ils ont pratiquement le même âge. Celui où veufs et veuves vivent généralement dans leurs solitudes respectives, mais ceux deux-là, malgré leurs soixante-dix printemps, vont décider de vivre ensemble. Pour éviter l’isolement, mais également pour sauver la maison de Marguerite. En effet, tout le quartier est en train d’être reconstruit. N’oublions pas que cette histoire se déroule dans les années 60…
 
Avec son roman Le Chat, Georges Simenon, le créateur de Maigret, explore la dimension inépuisable des tréfonds de l’âme humaine. L’une de ses grandes spécialités. Ses personnages, à la fois touchants et détestables (comme dans la plupart de ses nombreux romans d’ailleurs), existent davantage par leurs failles que par leurs convictions, et témoignent de l’ambivalence des comportements et de leur difficulté à se confronter à « l’autre ».
 
Comme on ouvrirait au hasard l’album photos de leur vie commune, nous sont livrés, par fragments successifs, les circonstances de leur rencontre, les débuts de leur vie commune et l’escalade de leurs conflits qui débutent avec la mort de Joseph, le chat d’Emile et puis dans la foulée, celle du perroquet de Marguerite. Le couple s'affronte alors dans une guerre sans merci. Emile crie sur Marguerite qui de son côté ignore Emile dans un mutisme total… Jusqu’à… Myriam Boyer et Jean Benguigui sont tous simplement parfaits dans ces rôles qui leur conviennent à merveille.
 
« Contrairement au film, qui raconte l’usure d’un vieux couple, nous sommes restés proches de la situation originale du roman : un jeune couple de veufs qui unissent leurs solitudes sur un malentendu, entre raison et intérêt. Ceci nous permet de traverser avec les mêmes comédiens toutes les étapes de l’évolution de cette histoire, et la palette des émotions qui y sont associées : depuis la rencontre et ses espoirs illusoires, jusqu’à la haine qui attache à l’autre encore bien plus inéluctablement que l’amour » conclut le metteur en scène. 
 
Le chat
Adaptation Christian Lyon, Blandine Stintzy
Mise en scène Didier Long
Avec Myriam Boyer et Jean Benguigui 


Publié le Lundi 10 Octobre 2016 dans la rubrique Culture | Lu 1311 fois