Sommaire
Senior Actu

Le carnet de bord post-infarctus : pour un meilleur suivi et un meilleur mode de vie

L’URPS Médecins Libéraux de Bourgogne, qui représente les 2700 médecins libéraux de la région Bourgogne, vient de remettre son Prix de Thèse 2011 au Dr Aurélien Vaillant, pour la création d’un carnet de bord de suivi des personnes ayant subi un infarctus du myocarde.


L’idée, totalement novatrice, est une première en France et intéresse déjà les institutions nationales comme la Haute Autorité de Santé (HAS). L’obtention du Prix de Thèse de l’URPS Bourgogne, qui apporte au lauréat la reconnaissance de ses pairs et l’intérêt de nombreuses organisations professionnelles, devrait donner un coup d’accélérateur significatif au projet du Dr Vaillant.

Plus concrètement, le carnet de bord post-infarctus expérimenté par le Dr Aurélien Vaillant permet au patient et à son médecin de disposer d’un support de suivi qu’ils peuvent consulter et partager régulièrement.

Pour la réalisation de l’étude, il a été imprimé en 2.700 exemplaires avec l’appui du Réseau de Prise en Charge
et de Prévention des Infarctus du myocarde en Côte d’Or, l’Association de cardiologie libérale de Dijon et
l’ARS Bourgogne.

Le succès immédiat de cette méthode de suivi, qui intéresse déjà la HAS et plusieurs autres régions en France, a conduit le Dr Vaillant à budgéter une version numérique (site interactif et application pour smartphones), qui viendra s’ajouter à la version papier. Il prépare également une deuxième étude similaire, mais cette fois à plus grande échelle, avec un groupe de 800 patients.

Le document (classeur) a été bien accueilli par les patients et utilisé par plus de la moitié d’entre eux. Les patients qui ont utilisé le nouveau carnet de bord montrent des signes visibles d’une meilleure hygiène de vie et de meilleurs indicateurs, en particulier une baisse de leur indice de masse corporelle (IMC). L’étude montre également que les patients avec carnet de bord ont consulté significativement plus tôt leur médecin généraliste.

Dès les quatre premiers mois d’utilisation après leur hospitalisation, ils ont tendance à augmenter leur bon cholestérol et à pratiquer plus d’activité physique, notamment le vélo d’appartement, que les patients sans carnet de bord.

Rappelons que la prévention de l’infarctus du myocarde passe par des changements de mode de vie. Après une première alerte, la responsabilisation du patient après l’hospitalisation est déterminante : elle peut lui sauver la vie en évitant une récidive.


Publié le Lundi 10 Décembre 2012 dans la rubrique Santé | Lu 1076 fois