Sommaire
Senior Actu

Le camping-car, plus qu’un véhicule de loisirs… un art de vivre pour de nombreux seniors

2006 : une grande année pour le camping-car. Les nouveaux châssis automobiles, introduits sur le marché français il y a un an, améliorent en profondeur les fonctionnalités de ce mode de loisirs qui plait particulièrement aux quinquagénaires et plus. Que la destination soit choisie d'avance ou que l'on s'arrête au gré de ses envies et des saisons : pas de souci d’hébergement, de réservation, de contrainte horaire, on part quand on veut… Et où l’on veut. Tout savoir ou presque sur cette activité en plein développement.


Rappelons que le camping-car est un véhicule automobile conçu et aménagé pour permettre le logement temporaire lors d’activités de loisirs (ou de déplacements professionnels). Destination décidée à la dernière heure, découverte à son rythme des plus belles régions de France et du monde, liberté de prendre ses repas, de se rafraîchir à toute heure et de s’arrêter à son gré, tous les choix sont possibles.

En France, on estime le parc de camping-cars à 200 000 véhicules et en 2006 le marché du neuf a enregistré 22 694 unités vendues, soit une progression de 10,5%. Celui de l’occasion en a totalisé 35 483 (+8,7%).

Conçus en étroite collaboration par l’industrie automobile et celle des véhicules de loisirs, les porteurs de nouvelle génération ont été pensés pour un usage touristique : les moteurs à couples élevés sont plus performants et moins bruyants.

Le système sans clé pour l’accès et le démarrage a fait son apparition ainsi que le volant multifonctions, le régulateur de vitesse, les airbags latéraux, l’éclairage dynamique en courbe et le multiplexage pour l’intégration des systèmes électroniques. Les postes de conduite sont plus vastes et plus ergonomiques avec des sièges réglables en hauteur et au niveau des lombaires.

La norme environnementale européenne Euro 4 est appliquée pour tous les véhicules : filtres à particules réduisant les émissions de CO² et d’oxyde de carbone, et boîtes de vitesses à six rapports permettant une réduction de la consommation de carburant.

A bord d'un camping-car, toujours prêt à l’emploi, tout est facile : l'espace est convivial, les lits sont confortables, la salle de bains et la cuisine fonctionnelles. Les vélos fixés à l'arrière, ou logés dans la soute, on part sur les routes, où, une fois le camping-car stationné, là ou toute automobile est autorisée à le faire, on pourra concrétiser son rêve de globe-trotter amoureux de la nature, des loisirs verts, des activités sportives, de la découverte du patrimoine français et européen.

Investissement bien pensé pour s'évader et vivre passionnément ses loisirs, ce mode de tourisme est aujourd’hui plébiscité par quatre fois plus de Français qu’il y a dix ans et séduit régulièrement de très nombreux Européens.

Le portrait-type du camping-cariste 2006 : des quinquas et plus gagnant en majorité plus de 2.000 euros par mois

Le camping-car, plus qu’un véhicule de loisirs… un art de vivre pour de nombreux seniors
Dans le domaine du neuf, le client « type » est âgé de 57 ans en moyenne. 44% des clients sont encore en activité (56% pour l’occasion) et la moitié sont retraités (38% pour l’occasion).

Plus des deux tiers des acquéreurs n’ont plus d’enfant de moins de dix-huit ans vivant encore dans le foyer.

Ils résident dans le nord-ouest de la France (38%), le sud-est (24%), le nord-est (17%) et le sud-ouest (13%). La région parisienne est le lieu d’habitation de 7% de ces camping-caristes.

Le profil « type » est employé dans un quart des cas, cadre (17%), artisan, commerçant, chef d’une petite entreprise (8%), ouvrier (8%), enseignant (6%) ou chef d’une grande entreprise, industriel ou profession libérale (2%). Les revenus mensuels nets du foyer sont, pour les trois quarts des acheteurs supérieurs à 2000 euros et plus d’un sur dix (12%) perçoit plus de 4 500 euros.

Près des deux tiers des camping-caristes possédaient un camping-car avant d’acquérir leur nouveau véhicule en 2006. Un tiers est donc propriétaire d’un camping-car pour la première fois et n’a jamais utilisé ce mode de loisirs auparavant. Sur le marché de l’occasion, plus de la moitié des clients achètent un camping-car pour la première fois et 40% de ces nouveaux propriétaires n’ont jamais utilisé ce mode de transport avant cette acquisition.

Le profil du camping-cariste qui pratique ce mode de loisirs depuis trois ans et plus

Il a environ 60 ans (seuls 11,5% des camping-caristes ont moins de 50 ans). Il est marié (92,5%), actif (33,3% pour lui et 35% pour son conjoint) et près d’un quart des utilisateurs ont suivi des études supérieures. Les trois quarts des foyers se composent de deux personnes avec un revenu médian de 2 800 euro mensuels.

Sa catégorie socio-professionnelle est supérieure à la moyenne (7,2% de chefs d’entreprise de moins de dix salariés, 2,5% de professions libérales et 2,5% de chefs d’entreprise de plus de dix salariés, 17,5% de cadres, 7,5% d’enseignants et 6,2% d’agents de maîtrise).

Le respect de l’environnement (91%), le respect des autres (87%) et la liberté individuelle (68%) sont ses valeurs primordiales au quotidien. Mais, celles liées plus directement au camping-car (liberté, aventure et économie) sont également fortement ancrées dans son esprit

Le camping-cariste considère que ce mode de loisirs est une excellente façon de voyager confortablement (96,7%) et le moyen idéal pour pratiquer les activités de son choix (93,3%), tout en permettant de dépenser le budget vacances comme on l’entend (86,8%). Pour lui, il s’agit de partir à l’aventure (88,7%), de façon moderne (85,8%), et d’être comme à la maison partout où l’on va (80,1%).

Il utilise intensément son véhicule
76 jours par an en moyenne. Et cela, à longueur d’année : le week-end (42,4% au moins un week-end par mois), les week-ends prolongés et ponts (88,2%), pour des périodes de vacances morcelées (les deux-tiers partent en vacances plus de trois fois par an) et pour les sports d’hiver (40% au moins une fois par an).

Il parcourt en moyenne 10 300 kilomètres par an ce qui indique clairement qu’il juxtapose une utilisation de proximité à une utilisation moins fréquente, plus lointaine et sur une plus longue période (voyages à l’étranger et sports d’hiver).

Le camping-cariste utilise son véhicule presque uniquement en couple (88,3%), le prête peu (22,7%) et principalement à ses enfants.

Les loisirs pratiqués par le camping-cariste sont multiples
Il rend visite à sa famille et à ses amis (82,4%) et apprécie également les musées et les expositions (59,2%). Il pratique un sport (42,3%) ou assiste à un grand événement sportif (26,8%). Le Tour de France est ainsi suivi par 20,5% des camping-caristes !

Il s’approvisionne auprès des commerces locaux
Les commerces locaux sont très fréquentés par ces touristes : commerce de bouche (99,0%), maisons de la presse (92,4%) boutiques de souvenirs (88,8%) et cafés (71,5%). Une grande majorité des camping-caristes se rendent souvent au restaurant (88%) et préfèrent la cuisine régionale du terroir (88,9%) à la cuisine traditionnelle (56,1%) et à la cuisine gastronomique (28,9%).

Il est fidèle à ce mode de loisirs dont la conception le satisfait …
Les camping-caristes pratiquent ce mode de loisirs depuis plus de dix ans pour un tiers d’entre eux. 21,8% Ils plébiscitent le confort de leur camping-car (95,4%), son esthétique (94,9%), sa sécurité (92,4%), la fiabilité de la partie automobile (92,4%) et la qualité de la partie habitation (90,4%).

Il existe quatre familles de camping-cars :

Le profilé
Sa carrosserie est construite sur la base d’un châssis standard ou transformé, isolée et aménagée avec une ligne aérodynamique.

La capucine
Conçue sur la base d’un châssis ou d’un plancher-cabine, sa carrosserie est isolée et aménagée avec un lit au-dessus de la cabine.

L'intégral
Le plus luxueux de tous. Il est entièrement recarrossé jusqu’à la cabine avant sur la base d’un châssis nu.

Le van
C’est un utilitaire léger dont la carrosserie d’origine est conservée (le toit peut être rehaussé) et qui est aménagé avec un mobilier fixe ou amovible.

Principales marques de camping-cars en France
TRIGANO : Challenger, Chausson, Autostar, Font-Vendôme, Trigano
RAPIDO : Rapido, Esterel, Fleurette, Itineo
PILOTE : Pilote, Le Voyageur, Mooveo
HYMER : Bürstner, Hymermobil
ADRIA

Les étapes en camping-car

Le camping-car, plus qu’un véhicule de loisirs… un art de vivre pour de nombreux seniors
Les réserves du camping-car
Conçu pour être le plus autonome possible, le camping-car doit néanmoins reconstituer ses réserves après une ou deux journées d’utilisation. Il doit alors vidanger les eaux usées et s’approvisionner en eau, éventuellement en électricité.

La liberté de choisir son infrastructure
Ainsi, si le terrain de camping est à même de recevoir la plupart du temps les camping-caristes de passage intéressés par les infrastructures proposées (piscine, mini-club pour les enfants, laverie), une majorité d’utilisateurs, qui a choisi ce mode de loisirs pour l’indépendance qu’il procure, préfère trouver d’autres solutions d’étapes. L’autonomie de leur véhicule en eau, gaz et électricité le leur permet totalement.

La création d'aires spécifiques
Sous l’impulsion des professionnels et à l’initiative des municipalités, concessionnaires, gestionnaires de terrains de camping et particuliers (restaurateurs notamment), soucieux de répondre aux attentes de ces nouveaux touristes, des centaines d’aires spécifiques ont été créées. On compte désormais 3 400 lieux d’étapes sur le territoire, équipés ou non de bornes de services. Gratuits ou payants, ils sont réservés aux camping-caristes qui souhaitent simplement s’y arrêter.

Une solution originale
Autre solution très conviviale et unique en son genre : l’hébergement gracieux chez les viticulteurs, éleveurs et producteurs divers grâce à la société « France Passion » qui rencontre un immense succès auprès des camping-caristes français et étrangers.
Les camping-caristes peuvent ainsi profiter, pour une ou deux nuits, d’un séjour chez 1 100 fermiers et vignerons répartis sur tout le territoire.

Ils peuvent également s'initier à de nombreuses activités : cristallerie d'art, fabrication de carreaux de terre cuite à l’ancienne, dentelle et broderie sur lin, cours de cuisine périgourdine, tir à l’arc, labour à cheval, culture biologique, pêche, vol en montgolfière, balade à dos d'âne ou descente de cours d'eau en canoë.

Il suffit seulement de se procurer le carnet d’invitations (28€) qui répertorie tous les adhérents pour profiter de cette offre (de Pâques à Pâques).

A noter que le réseau ‘Camping-car d’Hôtes’ propose l’accueil des camping-caristes chez d’autres adeptes de ce mode de loisirs. 600 places de stationnement sont actuellement disponibles à travers la France (les accueillis ne sont pas obligatoirement accueillants).

Le camping-car, plus qu’un véhicule de loisirs… un art de vivre pour de nombreux seniors

La location de camping-car

Une activité en plein essor
La location de camping-car est une activité en plein essor. Pour découvrir la richesse des provinces de France, réaliser en famille ou entre amis le grand voyage à l’étranger dont on a longtemps rêvé ou pour tout simplement tester la formule camping-car avant une première acquisition, la location reste une expérience unique.

Une formule à la carte
Formule à la carte par excellence : on peut louer le temps d’un week-end, une semaine ou un mois vers la France ou l’étranger, l’offre locative est parfaitement structurée.

Les spécialistes de la location
D’ailleurs les grands spécialistes se sont associés aux principaux noms du secteur : Trois Soleils et Hertz, Car-Away et Avis, dont les bases de départ sont réparties sur toute la France. De nombreux concessionnaires de camping-cars sont également loueurs.

La réglementation

Le camping-car est un véhicule automobile de moins de 3,5t. qui se conduit avec un permis tourisme (B). Il est dispensé de vignette automobile et classé en catégorie 2 au péage autoroutier.

Il est soumis au Code de la Route, au Code des Collectivités Territoriales pour les conditions de stationnement sur la voie publique et au Code de l’Urbanisme en ce qui concerne le stationnement sur les voies privées. La circulaire interministérielle d’octobre 2004 (ministères des Transports, du Tourisme et de l’Intérieur) a réaffirmé la réglementation qui s’applique au camping-car.

La conception du camping-car permet son utilisation sans débordement à l’extérieur (pas d’auvent ou de déversement d’eau sur la voie publique).
Il peut stationner là où les voitures particulières sont autorisées à le faire.

Certaines communes souhaitent préserver leurs sites sensibles et limitent le stationnement de certains véhicules. Il est évident que cette mesure doit concerner l’ensemble des véhicules de même gabarit, même masse et même poids afin de ne pas être discriminatoire. C’est également le cas lorsque la configuration d’un lieu présente un risque pour la circulation.

Dans tous les cas, un arrêté municipal doit être motivé, limité et proportionné. L’interdiction générale et absolue est illégale.

Salon des Véhicules de Loisirs du 29 septembre au 7 octobre 2007

Créé en 1966, Le Salon des Véhicules de Loisirs rassemble aujourd’hui sur 92 000 m² des stands français et étrangers de camping-cars, résidences mobiles, caravanes, remorques, accessoires et équipements, la presse spécialisée, les organismes de crédit et d’assurances et les organisations professionnelles.

42 ème édition du Salon des VDL : du 29 septembre au 7 octobre 2007
Parc des Expositions - Paris – Le Bourget


Publié le Mardi 22 Mai 2007 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 27636 fois