Sommaire
Senior Actu

Le café : un effet potentiel sur la mortalité par maladies inflammatoires et cardiovasculaires

Une grande étude américaine* montre que la consommation de café, source majeure d'antioxydants alimentaires grâce en particulier aux polyphénols, pourrait réduire les risques de mortalité, notamment par maladies cardiovasculaires, cancer et autres pathologies à forte composante inflammatoire, indique un récent article publié sur le site dédié au café et à la santé Santecafenews.net.


Les antioxydants jouent un rôle essentiel, puisqu'ils permettent de se défendre contre les radicaux libres qui, libérés en quantité excessive, sont responsables du stress oxydatif. Celui-ci serait impliqué dans la survenue ou l'aggravation de nombreuses pathologies comme les maladies cardiovasculaires, les cancers, ou d'autres maladies dégénératives.

Or, des enquêtes épidémiologiques ont montré que le café était associé à la réduction des biomarqueurs du stress oxydatif. L'étude américaine Iowa Women's Health Study, s'est donc penchée sur la relation entre la consommation de café et la mortalité par maladie cardiovasculaire, cancer et autres maladies à forte composante inflammatoire.

Ainsi, 41.836 femmes post-ménopausées, âgées de 55 à 69 ans, ont été recrutées par questionnaires en 1986. Celles déclarant des maladies cardiovasculaires, cancer, diabète, colites et cirrhose du foie ont été exclues. 27.312 femmes ont ainsi été sélectionnées et ont été suivies pendant quinze ans. .../...
Le café : un effet potentiel sur la mortalité par maladies inflammatoires et cardiovasculaires

Les résultats de cette étude ont montré une association inverse entre le risque relatif de mortalité globale et la consommation de café (0,85 pour 1 à 3 tasses par jour, 0,81 pour 4 à 5 tasses et 0,87 pour plus de 6 tasses ; le risque 1 correspondant à une consommation de café nulle) : la mortalité diminue avec la prise de café, le meilleur résultat étant obtenu pour une consommation de 4 à 5 tasses par jour.

Plus spécifiquement, le risque de mortalité par maladie cardiovasculaire diminue avec la prise de 1 à 3 tasses de café (0,76 pour 1 à 3 tasses de café par jour, 0,81 pour 4 à 5 tasses, et 0,87 pour plus de 6 tasses), ainsi que le risque de mortalité par maladie inflammatoire (0,72 pour 1 à 3 tasses par jour, 0,67 pour 4 à 5 tasses et 0,68 pour plus de 6 tasses).

Ces résultats suggèrent un effet protecteur de la consommation quotidienne et modérée de café sur la mortalité et notamment sur la mortalité par maladie cardiovasculaires et autres maladies inflammatoires.

Les constats de cette enquête confirment ceux d'études antérieures sur les propriétés des polyphénols du café ; cependant d'autre études évaluant plus particulièrement les effets sur la mortalité devront être réalisées pour confirmer les données de la Iowa Women's Health Study.

* Source : Andersen LF, Jacobs DR Jr, Carlsen MH, Blomhoff R. Consumption of coffee is associated with reduced risk of death attributed to inflammatory and cardiovascular diseases in the Iowa Women's Health Study. Am J Clin Nutr 2006 ; 83 : 1039-46.

Pour aller plus loin, lire aussi :
La caféine augmenterait l'endurance des seniors


Publié le Mercredi 12 Juillet 2006 dans la rubrique Santé | Lu 3218 fois