Sommaire
Senior Actu

Le café antioxydant ? Oui, mais ça dépend comment !

Une étude polonaise* vient de démontrer le fort potentiel antioxydant du café tout en pondérant ces résultats en fonction de la méthode de préparation de la boisson (infusion, expresso, café turc…) et du type de café (Arabica, Robusta ou café vert). Le point avec le site Internet Santé et Café.


Le café antioxydant ? Oui, mais ça dépend comment !
Le café contient plus d’un millier de substances différentes dont certaines ne sont pas encore identifiées ! Sa composition dépend de l’espèce (Arabica ou Robusta), de la variété de café vert, mais aussi du terroir, des conditions climatiques, de culture, du degré de maturation des baies, des techniques de traitement, des conditions de stockage des grains de café vert et du mode de préparation du café. L’ensemble de ces facteurs combinés confère au café ses propriétés nutritionnelles ainsi que son goût et ses caractéristiques organoleptiques uniques.
 
Parmi ces très nombreuses substances, rappelons que le café possède de propriétés antioxydantes. Mais qui là encore, varient selon les espèces et les modes de préparation. Dans ce contexte, un groupe de chercheurs polonais a comparé le potentiel antioxydant du café en fonction du type de café et de sa préparation.
 
Pour ce faire, les auteurs ont sélectionné de l’arabica, du robusta ou du café vert et ont préparé le fameux breuvage de cinq manières différentes : infusion simple, cafetière à piston, expresso normal, expresso long et café turc.
 
Dans tous les cas de figures, selon ces chercheurs, le potentiel antioxydant du café reste toujours élevé. Toutefois, ce potentiel peut varier de 72 à 83%, avec les valeurs les plus élevées pour le robusta (81-82%). Pour l’arabica, les valeurs les plus élevées sont obtenues par préparation dans une cafetière à piston (82%). Les valeurs les plus faibles (72-76%) sont en général observées avec le café vert.
 
Rappelons que les acides chlorogéniques présents dans le café ont de remarquables propriétés antioxydantes, ils permettent d’éliminer les radicaux libres oxygénés toxiques pour l’organisme, sont capables d’éliminer les métaux, d’induire la production d’enzymes antioxydantes et jouent un rôle important dans divers cancers.
 
Ces données confirment in fine que le café reste une riche source de composés antioxydants pour notre organisme. Alors, un « petit noir » pour la route ?
 
*Wolska J, Janda K, Jakubczyk K et al. Levels of antioxidant activity and fluoride content in coffee infusions of Arabica, Robusta and green coffee beans in according to their brewing methods. Biol Trace Elem Res 2017 Feb 22

Publié le Mercredi 12 Juillet 2017 dans la rubrique Bien-être | Lu 1657 fois



Commentez cette information