Sommaire
Senior Actu

Le bridge contre Alzheimer

Une étude de l’Inserm, publiée en 2009, a montré que les personnes pratiquant au moins deux fois par semaine une activité de loisirs stimulante intellectuellement, comme les jeux de cartes et donc comme bridge, présentaient deux fois moins de risque de déclencher la maladie d’Alzheimer.


C'est également ce que constatent les établissements spécialisés proposant ce jeu de l'esprit pour entretenir la mémoire de leurs patients ou encore, les bridgeurs eux-mêmes. C'est le cas de Suzanne, bridgeuse de 86 ans, affectée par cette maladie neurodégénérative et qui témoignera sur France 3, le 21 septembre, de tous les bienfaits que lui procure ce jeu de cartes.
 
Plusieurs médecins affirment que la gymnastique intellectuelle et la stimulation de la mémoire que développent les bridgeurs repousseraient de manière significative les effets de cette maladie. D’ailleurs de nos jours, des établissements spécialisés s'appuient sur la pratique du bridge pour entretenir les capacités mémorielles de leurs patients.
 
D’autre part, rappelons que le bridge est le seul sport de l'esprit qui se joue avec un partenaire. C’est donc également un excellent moyen de rester en contact avec les autres et de ne pas souffrir de solitude et d’isolement.
 
Avec la pratique de ce sport, le club devient « le » lieu des nouvelles rencontres, des nouvelles amitiés, voire d’un nouvel amour, pourquoi pas ? C'est une sorte de « seconde » famille, un espace de convivialité où l'on partage bien plus qu'une partie de cartes !
 
Le programme court « Générations Bridge » sera diffusé le 21 septembre* à 18h45 sur France 3.
Bon pour la forme et pour la mémoire, pont entre les générations, entrainement ludique aux mathématiques ou encore créateur de lien, le bridge dispose de nombreux atouts pour séduire les pratiquants de toutes générations.
 
Aujourd’hui en France, on estime que près de 900.000 personnes sont atteintes par la maladie d’Alzheimer. Une pathologie neurodégénérative qui concerne bien évidemment en premier lieu les malades, mais qui résonne également sur le quotidien des trois millions de proches et notamment des conjoints et des enfants…
 
*rappelons que le 21 septembre marquera la Journée mondiale Alzheimer.
 
Plus de renseignements sur www.generationsbridge.fr



Publié le Vendredi 16 Septembre 2016 dans la rubrique Santé | Lu 712 fois