Sommaire
Senior Actu

Le bonheur de vieillir : à voir sur Arte le 17 octobre prochain

Le film de Ludovic Virot « Le sens de l’âge », mettant en scène six octogénaires, sera diffusé sur la chaine Arte le 17 octobre prochain à 23h10 sous le titre « Le bonheur de vieillir ». Disponible ensuite en « replay » pendant sept jours sur Arte +7.


Le bonheur de vieillir : à voir sur Arte le 17 octobre prochain
Dans ce film de1h15 de Ludovic Virot, six octogénaires (acteurs en herbe) témoignent de leurs tentatives de s’adapter aux difficultés qu’on peut rencontrer en vieillissant… Filmés au plus près de leurs visages lumineux et de l’environnement qui les entoure, ces six personnes âgées offrent leurs témoignages sur la vie, l’amour, la mort, etc. Ainsi, Madeleine, 81 ans, intéressée par l’art contemporain ou les voyages, a fait « tabula rasa » et a revendu tout ce qu'elle possédait : « Maintenant, c'est clean chez moi. Moderne. Lisse... ».
 
Ces vieux-là ne sont pas les vieux de nos clichés. Ils ne parlent jamais pour ne rien dire. Leurs propos sont pesés et sous-pesés. A la question qui leur est posée, on dirait qu’ils avaient déjà souvent pensé. Sans fard et sans détour, ils nous parlent de la vulnérabilité de leur corps, de l’incertitude du lendemain. Ils racontent leur histoire mais ne se racontent pas d’histoire. Ils témoignent du courage de vieillir, de la magnanimité de savoir devenir vieux. Avec lucidité et même humour.
 
Comme le souligne le réalisateur  : « Ce qui m’intéressait c’était la dimension humaine : suivre au plus près ce que ressentent ces personnes. Pour ce film, il me semblait important de ne pas les filmer dans un environnement social ou une fonction sociale : arrière grand-père, grand-mère, épouse… Je cherchais plutôt à entrer en relation avec chaque personne en tant qu’individu unique et singulier ».
 
Et d’ajouter : « Ces personnes ont accepté de partager, le temps d’un tournage, leur existence avec moi parce que nous n’avons pas d’historique commun. Il n’y avait pas d’enjeu entre nous comme entre des membres d’une même famille. Au-delà de cette condition de départ, nous accédons à ce dépouillement parce que je suis allé les chercher au plus profond de leur intimité. Les interviews étaient des exercices très intenses et difficiles pour moi. Je me bousculais, je forçais une politesse convenue et inutile pour saisir une certaine vérité, la leur. En retour, je ressentais comme une reconnaissance de leur part de m’être vraiment intéressé à eux. Ma récompense était leur confiance et leur courage »
 
Soutenu par l’assureur AG2R La Mondiale, le film « Le sens de l’âge » a d’ores et déjà réuni plus de 40 000 spectateurs dans toute la France et a remporté le premier prix du Festival International de Santé de Liège (Belgique) en 2012 dans la catégorie « Promotion et Prévention Santé » ainsi que le label « Images en bibliothèques ».



Publié le Lundi 13 Octobre 2014 dans la rubrique Société | Lu 1248 fois