Sommaire
Senior Actu

Le Péloïde de Vichy : une boue thermale aux multiples vertus qui agit notamment contre les rhumatismes

Soin exclusif des Thermes de Vichy, l’application locale ou générale de boue thermale de Vichy – qui est une boue végéto-minérale, également appelée Péloïde de Vichy, du fait de la présence d’algues thermales dans sa composition - est un traitement thermal qui s’avère particulièrement efficace pour soulager ou prévenir les douleurs rhumatismales. Petite présentation du péloïde et de ses effets sur la santé et le bien-être.


La boue thermale de Vichy, un concentré de principes actifs

Produite dans les environs de Vichy (Allier), la boue thermale utilisée dans les établissements thermaux de la station est une boue maturée, également appelée péloïde, au sein de laquelle interviennent à la fois des processus chimiques et biologiques.

Issue d’un lent processus de macération, la boue thermale de Vichy est créée à partir de lits d’argile blanche (kaolin) prélevés localement et irrigués pendant plus d’un mois par les sources thermales minérales des Dômes (66°C) et du Lys (60,5°C) dans des bassins prévus à cet effet.

A la surface de l’argile se développent alors spontanément des colonies d’algues bleues, riches de composés organiques. Le mélange est alors malaxé en vue d’obtenir une boue homogène. Le produit final, qui va bénéficier à la fois des propriétés thérapeutiques des minéraux contenus dans l’eau et des composés organiques fournis par les algues, se nomme péloïde. « C’est un formidable concentré de principes actifs qui vont se libérer dans l’organisme au contact de la peau » souligne la Compagnie de Vichy dans son communiqué.

Bon à savoir : Pour éviter tout risque de contamination bactériologique du péloïde, les Thermes de Vichy le conservent dans des cuves en inox (avec irrigation continuelle d’eau minérale pour éviter son dessèchement). Après utilisation, les boues thermales sont décontaminées dans une étuve à 80°C pendant deux jours au sein des thermes.
Le Péloïde de Vichy : une boue thermale aux multiples vertus qui agit notamment contre les rhumatismes

Une application au contact de la peau pour un meilleur transfert transcutané

Le Péloïde de Vichy : une boue thermale aux multiples vertus qui agit notamment contre les rhumatismes
A usage unique, cette boue thermale est appliquée sous forme d’illutations, c’est-à-dire directement au contact de la peau, à une température de 41°C, pendant une durée de vingt minutes au maximum. Après le soin, la personne se douche puis observe un temps de repos.

C’est en fonction de la localisation des douleurs chroniques de chaque personne que le médecin thermal détermine, dans le cadre des cures médicalisées et des séjours santé, si la boue thermale doit être appliquée en illutation locale, générale ou locale multiple.

Une fois le péloïde appliqué sur la peau, le corps est enveloppé d’un drap en plastique et d’une couverture, qui maintiendront la température d’application afin de favoriser les échanges –et donc le transfert transcutané– entre les actifs (sels minéraux provenant de l’eau minérale et composés organiques issus des algues) du péloïde et la peau.

Une boue thermale aux vertus antirhumatismales

La température élevée de l’application de la boue thermale induit une vasodilatation intense pour une meilleure action des actifs contenus dans le péloïde. Ce soin a une action antalgique sur les douleurs et myorelaxante (décontraction des muscles).

Les effets bénéfiques des illutations sont d’autant plus importants que ce soin sera prescrit de façon répétée dans le cadre du séjour thermal. C’est pourquoi, l’application de boue thermale est un soin que l’on retrouve habituellement dans le cadre du séjour santé « Prévention Arthrose » (Thermes des Dômes) ou encore dans le cadre de la cure « Rhumatologie » (Thermes Callou et Thermes des Dômes), lorsque le médecin thermal juge nécessaire de le prescrire au patient afin de soulager des douleurs installées. On retrouve également l’enveloppement de boue thermale de Vichy dans des programmes santé tels que « Douleurs du Dos » (Vichy Thermal Spa les Célestins), « Escapade Santé » et « Remise en Santé » (Thermes des Dômes).

Bon à savoir : les principaux bénéfices d’un séjour thermal à orientation « rhumatologie » sont une amélioration de la mobilité, une diminution sensible des douleurs qui induit une diminution de la consommation médicamenteuse. La cure thermale a un effet à long terme (plusieurs mois).

Et dans les programmes santé & bien-être…

Le Péloïde de Vichy : une boue thermale aux multiples vertus qui agit notamment contre les rhumatismes
Outre ses vertus antirhumatismales, le péloïde de Vichy induit une sensation de mieux-être et a pour effet de démultiplier les vertus dermatologiques des eaux de Vichy. C’est pourquoi « l’Enveloppement Terre de Vichy » (illutation générale de boue thermale de Vichy) entre également dans la composition de programmes du Vichy Thermal Spa les Célestins tels que « Detox Thermal Spa », « Cinquantaine Active » ou encore « Coaching Bien-Etre ».

Bon à savoir : La vasodilatation générée par la température à laquelle se déroule l’enveloppement de boue thermale induit une amélioration du flux sanguin, ce qui permet à l’organisme de d’éliminer plus facilement les déchets ou les toxines. Cet effet microcirculatoire drainant est particulièrement intéressant pour évacuer les déchets provenant de la lipolyse (destruction des cellules graisseuses) générée par des soins Minceur tels que l’endomassage (palpé-roulé) ou encore la douche anticellulite des programmes « Maigrir à Vichy ».

Infos pratiques

La Compagnie de Vichy
BP 2138
03201 Vichy Cedex
France

0 800 30 00 63 (n°vert) ou 04 70 97 39 16

www.destinationvichy.com
info@destinationvichy.com

Créée en 1853, la Compagnie de Vichy gère un ensemble de 9 sources thermales et minérales –dont la célèbre source Vichy Célestins– et deux établissements thermaux. Par ailleurs, la Compagnie de Vichy est propriétaire de deux hôtels 2* et 3* et du Vichy Spa Hôtel & Resort Les Célestins****.


Publié le Vendredi 20 Août 2010 dans la rubrique Bien-être | Lu 3128 fois