Sommaire
Senior Actu

Le Mouvement mondial des mères propose la création d’un fonds de retraite pour les mères

Le Mouvement mondial des mères (MMM), qui vient d’organiser à Paris le Congrès International des mères pour la paix, propose la création d’un fonds de retraite destiné aux 13 millions de maman de mois de 65 ans, calquée sur un modèle italien et financé par les mères elles-mêmes et des entreprises partenaires. Explications de ce concept.


« Pour financer votre retraite, achetez des pizzas… »

Ce concept s’inspire directement du fonds italien baptisé « fondo pensione famiglia », mis en place par la vice-présidente du MMM, Federica Gasparini en Italie et qui fonctionne très bien depuis quatre ans.

Concrètement, il s’agit d’un partenariat signé entre les gérants du fonds en question avec des distributeurs, des marques, des constructeurs automobiles, etc. qui souhaitent fidéliser la clientèle des mères. En Italie, plus de 700 distributeurs sont déjà partenaires de ce fonds. Ainsi, toutes les mamans âgées de moins de 65 ans qui le veulent, peuvent adhérer à ce fonds quelles que soient leur situation professionnelle ou familiale… Il leur suffit d’acheter une carte (16 euros) qui fonctionne ensuite comme n’importe qu’elle carte de fidélité.

A chaque achat, un pourcentage de la facture est versé sur le compte de l’adhérente. Mais des versements libres peuvent également être effectués. De plus, ces sommes sont déductibles du revenu imposable. Ensuite, le principe est le même que pour n’importe quel fonds de retraite, les sommes collectées sont placées et à 65 ans, l’adhérente touche un capital ou une rente annuelle (au choix).

Et l’association de rappeler qu’à l’heure de la retraite, les mères ne touchent pas grand-chose : une sur dix ne bénéficie d’aucune retraite personnelle et pour celles qui perçoivent une pension, elle est de 39% inférieure à celles des hommes. Sans compter que 57% des femmes -contre 16% des hommes- partent à la retraite avec une carrière incomplète, se retrouvant de fait plus fortement pénalisées. .../...

Dans un article de ce jour du Figaro, Marie-Laure des Brosses de MMM France, qui présentait hier le projet d'adaptation de ce concept dans l'Hexagone indique : « nous sommes en discussion avancée avec deux grands acteurs français de la finance et de l'assurance qui seront chargés de gérer le fonds et de le distribuer. Plusieurs acteurs de la grande distribution sont d'ores et déjà tentés car les cartes de fidélité existent sous d'autres formes mais sont mal ou très peu utilisées. »

D’autre part, pour améliorer les retraites des mères, le MMM demande à ce que les entreprises et la sécurité sociale informent mieux les mères sur les systèmes existants qui méritent d’être mieux connus :

1) Cotiser à taux plein pendant les années de travail à temps partiel : la réforme Fillon de 2003 permet aux salariés en accord avec leur entreprise de cotiser à taux plein lorsqu’ils sont à temps partiel. Ce dispositif est encore peu connu. Il est pourtant très intéressant pour les mères qui envisagent de travailler à temps partiel à long terme pour ne pas être pénalisées à l’heure de la retraite.

2) Cotiser à taux forfaitaire pendant les années de présence au foyer : pour tout parent faisant le choix de rester au foyer (au-delà du congé parental) un dispositif de la sécurité sociale permet de cotiser volontairement à la retraite sur la base d’un Smic à mi-temps. Ceci évite de se retrouver avec des années manquantes en fin de carrière. Ce dispositif est totalement méconnu des mères. Pourtant, il permet d’avoir à l’heure de la retraite tous les trimestres nécessaires pour ne pas être pénalisées. A noter que la cotisation est même prise en charge par la sécurité sociale pour les foyers les plus modestes.


Publié le Vendredi 30 Mars 2007 dans la rubrique Retraite | Lu 4024 fois