Sommaire
Senior Actu

Le Fort de Bard dans la Vallée d'Aoste renaît sous forme d'un complexe culturel et historique


Après douze ans d’ennoblissement, le Fort de Bard renaît sous la forme d’un complexe culturel et historique et souhaite devenir la porte d’entrée de la Vallée d’Aoste un haut lieu de mémoire Napoléonienne, une porte d’entrée sur la Vallée d’Aoste, la plus française des régions italiennes.
Le site du Fort de Bard - crédit photo Alessandro Zambianchi

Le site du Fort de Bard - crédit photo Alessandro Zambianchi
Le Fort de Bard est resté dans l’imaginaire pictural et littéraire comme l'exemple même de la forteresse imprenable contre laquelle même Napoléon Bonaparte dut rebrousser chemin. Il fut également célébré par Stendhal dans ses écrits de voyage.

Domaine militaire désaffecté en 1975, et inscrit au patrimoine régional en 1990, il doit sa renaissance à un groupe interdisciplinaire de professionnels coordonnés par une commission de fonctionnaires de la Région qui décidât, après une étude de faisabilité, de réhabiliter cet ensemble monumental. Une société de capitaux dénommée " Finbard " fut créée, avec pour objectif de financer la réhabilitation ainsi que la planification de l'exploitation des activités qui y sont rattachées.

Les travaux démarrés en 1993 ont vu leur première tranche achevée en 2002. Des infrastructures et équipements complémentaires furent terminés fin 2005.


Un destin historique unique

Le site du Fort de Bard - crédit photo Alessandro Zambianchi
Le Fort de Bard est une forteresse construite au XIXe siècle par la Maison de Savoie sur un promontoire rocheux dominant le bourg de Bard, à l'entrée de la Vallée d'Aoste. En 1561, le Duc de Savoie, Emmanuel-Philibert (1528-1580), décida d’adopter le français comme langue officielle pour son duché. Il y a ainsi des raisons historiques et linguistiques à l’usage du français au Val d’Aoste. Dans ses Mémoires, le général de Gaulle écrit que la France a pris le parti de ne pas revendiquer la Vallée pour des raisons pratiques.

Edifié entre 1830 et 1838 sur les ruines de la précédente fortification détruite par ordre de Napoléon Bonaparte, l’actuel Fort est le dernier d’une longue série de constructions militaires qui remonterait à l’époque préromaine et romaine. Le Fort de Bard est l'une des fortifications les plus visibles, spectaculaires et emblématiques des Alpes.

Le plan de sauvegarde et de rénovation débuté en 1993 a permis au Fort de retrouver une nouvelle identité et de rouvrir en janvier 2006, sous la forme d’un complexe historique et culturel. Le Fort de Bard, après avoir été la forteresse imprenable qui barrait l’accès à la Vallée d’Aoste, devient la porte d’entrée sur le patrimoine de la montagne en général et des Alpes Occidentales en particulier.

Un positionnement culturel fort

Vue extérieure du Fort de Bard - crédit photo Alessandro Zambianchi
Le programme muséographique du Fort s'articule autour de deux pôles thématiques majeurs: d'un côté la Forteresse et son histoire ; de l'autre, la présentation des Alpes, dans leur ensemble.

Le « Musée des Alpes », le « Musée des Frontières » et le « Musée du Fort » sont intégrés dans un ensemble qui prévoit la présence d'une salle d'exposition pour les manifestations temporaires. Un espace «Vallée culture» est consacré au patrimoine culturel de la Vallée d'Aoste. L’« Escalier du temps », présente d’une manière ludique les dates fondamentales de l'histoire des Alpes. Enfin, l’espace «Alpes des enfants» est un musée totalement intéractif qui regorge d’activités pédagogiques pour les plus jeunes.

Des événements, expositions, concerts, spectacles de théâtre, commémorations historiques sont organisées dans la Forteresse qui abrite, en plus d'un guichet pour les informations touristiques, une salle de conférence, un hôtel, un restaurant de qualité, une brasserie, une cafétéria, des magasins spécialisés, des services culturels et d'accueil du public. Bard sera ainsi le plus important et le plus vaste centre de découverte et de connaissance, en matière de fortifications et de frontières, de l'espace alpin et de la montagne, non seulement des Alpes occidentales, mais de tout l'arc alpin.

Une situation géographique et touristique privilégiée

Infrastructure hôtelière du Fort - crédit photo Alessandro Zambianchi
A l’entrée de la Vallée d’Aoste, dans une position de « seuil » entre la plaine du Pô et

les Alpes, à la naissance de la vallée qui amène au Mont Blanc, la montagne la plus haute d’Europe, destination touristique en été aussi bien qu’en hiver, Bard bénéficie d’une situation très favorable par rapport aux flux touristiques. Il est facile d’y arriver non seulement à partir des régions de l’Italie du nord et des régions limitrophes de la Suisse et de la France, mais sa position est aussi cruciale par rapport à l’Europe tout entière, car il surplombe la principale artère de trafic des Alpes Occidentales, à un point de passage obligatoire sur l’axe qui relie le Nord et le Sud de l’Europe.

Le tourisme en Vallée d’Aoste

Près de la Forteresse et du Bourg de Bard, sont présents d'autres éléments de grande importance monumentale, tels que le pont romain de Pont-Saint-Martin, le tronçon de route romaine près de Donnas ainsi que le bourg médiéval de la même commune. Grâce à ses nombreuses stations de ski très connues et fréquentées, dont la notoriété et la fréquentation dépassent largement le contexte national, la Vallée d’Aoste est une destination touristique très appréciée en hiver. Durant l’été la Vallée d’Aoste offre une grande variété d’itinéraires et de visites possibles dans ses principaux massifs et dans ses vallées et est fréquentée par un public de randonneurs, d’alpinistes et de vacanciers. La Vallée enfin a une importante renommée due à son patrimoine culturel d’époque romaine et médiévale et en particulier à ses châteaux.

Bard est situé à 47 kilomètres de distance du chef-lieu de la région, Aoste, à 22 d’Ivrea, 65 de Turin et 140 de Milan et Genève.

Un avant-goût de vacances !

A noter qu’une exposition sur les photos de cette forteresse sera ouverte au public du 20 novembre 2006 au 31 janvier 2007 à l’Espace de la Vallée d’Aoste, 14 rue des Capucines, Paris 2°.


Publié le Lundi 20 Novembre 2006 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 7602 fois