Sommaire
Senior Actu

Le Couvent des minimes : un jardin extraordinaire…

Comme dans la chanson de Charles Trenet, le jardin du Couvent des Minimes (Hôtel spa Relais & Châteaux) est un jardin extraordinaire. Même « si les canards ne parlent pas anglais, et les oiseaux ne vendent pas du grain et des petits morceaux de gruyère », ce jardin n’en conserve pas moins tous les éléments du rêve du « fou chantant ». A découvrir à partir de 345 euros par personne.


Situé à Mane en Provence, à quelques minutes de Forcalquier, Le Couvent des Minimes est un havre de paix, idéal pour une immersion provençale.

Fondé en 1613 par le Marquis Forbin de Janson pour accueillir les religieux de l’ordre des Minimes, le couvent reçut Louis Feuillée, botaniste de Louis XIV qui y fit ses études. De ses expéditions en Amérique du sud, il rapporta de nouvelles espèces comme les capucines et le fuchsia.

En 1862, le couvent accueille une communauté de sœurs franciscaines qui, entre deux missions à l’étranger, cultivent avec passion les jardins en terrasse où elles plantent des arbres fruitiers et des vignes et rapportent des pays lointains du beurre de karité. La nature est depuis toujours présente au Couvent des Minimes.

Quelques siècles après sa création, cet hôtel-spa (par L’Occitane) s’est transformé en un superbe lieu d’accueil disposant de 46 chambres et suites. Un véritable havre de bonheur. Un mariage harmonieux entre le passé et le présent qui entraîne le visiteur dans de nouveaux voyages.
Couvent des Minimes

De l’Amérique du Sud à l’Afrique, une histoire qui s’écrit par les plantes

Le Couvent des minimes : un jardin extraordinaire…
Les « bancaous » ou restanques qui composent ce jardin entraînent progressivement les hôtes dans un voyage dans le temps et l’histoire du couvent.

Elles invitent, en douze étapes, à parcourir le chemin botanique des Minimes, à travers le monde.

Naturellement, le périple commence en… Provence, là où tout a débuté, parmi les arbres et les buissons aromatiques. Amandiers, absinthe, romarin, olivier, lavande… La douceur des senteurs et des couleurs de la région.

Puis le voyage se poursuit sur les bords de la Méditerranée, là où s’embarquèrent Louis Feuillée, et les soeurs missionnaires. Grenadiers, cognassiers, armoises, myrtes blanches, jasmins… Première étape d’un voyage au long cours.

Ensuite, le bout du monde avec des espèces provenant des Caraïbes, d’Amérique du sud et d’Afrique. Clin d’oeil à Louis Feuillée et à ses découvertes avec le fushia et la capucine ou à ses voyages lointains avec l’oranger du Mexique et le prunier d’Argentine. Une pensée pour les soeurs missionnaires avec le genévrier Sabine et l’Erable negundo,…

Enfin, véritable ode à la beauté, un jardin conduit les visiteurs à la découverte des plantes qui composent les produits de beauté du spa du couvent géré par la marque L’Occitane. Il intègre les plantes clés des produits de soin comme les lavandins, et l’acacia…

De jardins en jardins : à voir également dans le coin

Le Couvent des minimes : un jardin extraordinaire…
Véritable musée des senteurs, les jardins des Alpes de Haute-Provence offrent une variété infinie. Petits ou grands, ils méritent le détour. Lieux de découverte et de détente, ils proposent des balades reposantes. Ainsi tout autour du Couvent des Minimes.

A Mane en Provence, les Jardins de Salagon. Le prieuré de Salagon (classé monument historique), l’un des complexes monumentaux du Moyen Age les plus remarquables de Haute Provence conte, à travers ses jardins, les différentes époques.

Le Jardin médiéval qui avec près de 300 espèces, reflète la diversité végétale et les mystères des jardins du Moyen Age, avant la découverte du nouveau monde. Le Jardin des simples rassemble la flore de base de la société traditionnelle haute-provençale, celle des lieux habités, du bord des chemins, des champs cultivés et des friches pâturées. Le jardin des temps modernes montre l’apport à notre vie quotidienne de la flore des cinq continents et témoigne de l’histoire de l’acclimatation végétale depuis la Renaissance

Toujours à Mane, le Château de Sauvan, classé Monument Historique, et magnifiquement restauré. Ce « Petit Trianon » de Haute Provence, de pur style classique du XVIIIème siècle, dresse ses façades de pierres de taille dans une alcôve de verdure. En se promenant dans l'immense parc paysagé on rencontre cygnes, paons et canards qui s'ébattent aux alentours de la pièce d'eau. Chênes, platanes et marronniers séculaires prêtent leur ombrage sur la terrasse d'où l'on découvre des paysages qui ne sont pas sans rappeler des peintures italiennes du XVIIIe siècle. Son parc a reçu le label « Jardins remarquables » par le ministère de la Culture.

A Simiane la Rotonde, l'Abbaye de Valsaintes se cache dans les roses. Au cœur d’une splendide roseraie, cette abbaye cistercienne de Provence, réédifiée au XVIIè siècle, se laisse découvrir dans un parc floral de plus de 700 variétés de roses anciennes et modernes.

Séjour au Relais & Châteaux Couvent des Minimes Hôtel & Spa :

Le Couvent des minimes : un jardin extraordinaire…
2 nuits en chambre double avec petits-déjeuners à partir de 345 euros par personne. (Prix valable jusqu’au 31/10/09)

Informations et réservations
Tél: +33 (0) 4.92.74.77.77
Fax : +33 (0)4.92.74.77.78

Adresse :
Relais & Châteaux Le Couvent des Minimes Hôtel & Spa
Chemin des Jeux de Maï
04300 Mane en Provence France

Mail :
reservations@couventdesminimes-hotelspa.com

Site Internet :
www.couventdesminimes-hotelspa.com


Publié le Mardi 25 Août 2009 dans la rubrique Tourisme et loisirs | Lu 6615 fois