Sommaire
Senior Actu

Le CNRS commémore le centenaire de la guerre de 14-18

Alors que la Grande Guerre, la guerre de 14-18, commémore cette année son centième anniversaire, le Centre national de recherche scientifique (CNRS) a mis en ligne un important dossier qui retrace ce conflit ayant embrasé l’Europe puis une partie du monde. Au programme ? Articles, billets scientifiques, vidéos, infographies, etc.


Entre 1914 et 1918, le conflit militaire qui embrase l’Europe atteint une intensité sans précédent.
 
Cette Première Guerre mondiale, comme on la surnommera plus tard, aura des conséquences planétaires dans de nombreux domaines (démographique, politique, économique, social, culturel…).
 
Afin de mieux comprendre ce qui s’est passé, le CNRS propose un dossier passionnant et riche sur cette guerre qui commémore cette année son centième anniversaire…
 
A la télévision : Des armes et des mots (sur Arte)

Cette monumentale série documentaire restitue, cent ans après, le cataclysme historique que fut la Première Guerre mondiale à travers quatorze itinéraires de chroniqueurs du quotidien qui, dans leurs lettres ou leurs journaux intimes, ont relaté ce qu’ils vivaient et ressentaient.
 
Originaires de six des pays belligérants, ces hommes, ces femmes et ces enfants ont été témoins de l’effondrement d’un monde, du sacrifice barbare de millions d’hommes et de la naissance tragique du XXe siècle dans les ruines de l’Europe. De l’attentat de Sarajevo, le 28 juin 1914, à l’armistice quatre ans et quatre mois plus tard, les huit épisodes de la série donnent à chaque fois la parole à cinq des narrateurs par le biais de scènes reconstituées ou d’un commentaire en voix off. Toutes les reconstitutions retranscrivent fidèlement les écrits des protagonistes. En parallèle, de magnifiques archives, parfois inédites et restaurées, montrent les scènes de guerre, de rue ou de foules.
 
Le mardi 6 mai : L’angoisse (à 20h50), La nostalgie (à 21h50), Le désastre (à 22h55)
Le mardi 13 mai : La patrie (à 20h50), L’insurrection (à 21h50), Les ruines (à 22h45)
 


Sur le web

1914, dernières nouvelles
Ce webdocumentaire propose une immersion dans une époque à la fois obscure et exaltante : ces quelques mois si particuliers, de janvier à août 1914, quand le monde croyait encore que tout était possible mais savait déjà qu’il risquait de choir. Chaque jour, la consultation d’une photographie de 1914 embarque l’internaute au cœur de l’actualité d’il y a cent ans. En fonction de son support numérique, cette photo s’enrichit d’informations. Le week-end, à l’image d’un éditorial hebdomadaire, le site diffuse une chronique vidéo d’une minute trente. Ainsi, les photos et films tissent, jour après jour, la trame de l’inéluctable montée vers la guerre.
 
Un patrimoine audiovisuel en partage
En 1915 est créée, au sein du ministère de l’Instruction publique, une Direction des Inventions pour orienter les chercheurs et les inventeurs vers des propositions efficaces et pratiques pouvant intéresser la Défense nationale. Jules-Louis Breton nommé à la tête de cette direction y fonde la Section de Cinématographie Technique chargée de photographier et de filmer les prototypes destinés à moderniser l’équipement de l’armée française.
Cette Direction après-guerre devint l’Office National de Recherche Scientifique, industriel et des Inventions (ONRSI), puis le CNRS en 1939.
 
Dans le cadre du centenaire de la Grande Guerre, le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) a entrepris la numérisation des films d'archives de cette période. Parmi ceux hérités de l'ONRSI et déposés par le CNRS aux Archives françaises du film (AFF), le CNC en a sélectionné une trentaine pour être présentée sur le portail European Film Gateway. Le travail minutieux de documentation, de sauvegarde et de restauration du CNC et de ses partenaires donnera lieu à l'édition d'un livre à paraître en 2015 et auquel le Comité pour l'histoire du CNRS contribuera.
 
Appel à participation

Les Rencontres de la Photographie d’Arles et la Mission du centenaire 14-18, avec le parrainage de Raymond Depardon, ont décidé d’établir le premier recensement photographique de tous les monuments aux morts français à travers une exposition, un livre et la constitution d’un fonds documentaire inédit auprès de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHiS - Université de Lille 3 / CNRS). Pour participer, chaque collectivité ou particulier sont invités à poster des photographies avant le 15 mai 2014. L'exposition, intitulée 40 000 monuments pour 1 350 000 morts pendant 14-18, et constituée de l'ensemble des clichés récoltés, sera présentée du 7 juillet au 21 septembre 2014 lors des Rencontres d’Arles.  


Publié le Vendredi 2 Mai 2014 dans la rubrique Culture | Lu 854 fois