Sommaire
Senior Actu

Lancement d’une étude de 20 ans sur le « bien vieillir » en Australie

Une gigantesque enquête visant à étudier le vieillissement des boomers et des seniors, a été lancée hier par le ministre de la Santé de la Nouvelle-Ecosse du sud (NSW) en Australie. Elle sera réalisée par le Sax Institute, spécialisé dans les recherches sur la santé, sur une période de vingt ans, auprès de 250.000 individus de plus de 45 ans.


Ce projet de 3 millions de dollars australiens (environ 1.9 millions d’euros) devrait permettre de suivre le vieillissement et l’évolution de la santé de 250.000 individus volontaires (et anonymes) de 45 ans et plus, sur vingt ans.

Grâce à cette enquête, les scientifiques du Sax Institute, espèrent récolter des millions d’informations qui devraient permettre de mieux comprendre le vieillissement, et donc de mieux le prévenir, voire d’en traiter certains effets. A terme, l'idée étant de réduire les frais de santé qui devraient prochainement exploser, compte tenu du nombre croissant de personnes de plus de 65 ans.

Les chercheurs utiliseront divers indicateurs de santé de base, comme l’alimentation, le poids, les exercices physiques pratiqués, etc. mais étudieront également les interactions sociales et la santé émotionnelle. Ils enregistreront aussi les médicaments utilisés ainsi que les visites chez le médecin généraliste et celles à l’hôpital.

Selon l’un des professeurs en charge de cette enquête, Emily Banks, il s’agit « de l’étude la plus ambitieuse jamais réalisée en Australie, mais aussi de la plus importante au niveau mondial en ce qui concerne le « bien vieillir ».

Une septuagénaire a décidé de participer. « Ce qui est gratifiant dans cette étude, c’est qu’il ne s’agit pas d’une étude sur les seniors mais d’une étude avec les seniors » explique-t-elle. « Nous en faisons partie ».

« Si nous pouvons reculer le développement de certaines maladies dues au vieillissement de deux ou trois ans, cela n’aura pas un réel impact sur la qualité de vie des individus au quotidien. En revanche, cela aura des conséquences énormes sur les coûts de santé » indique le porte-parole du Comité contre le cancer.
Lancement d’une étude de 20 ans sur le « bien vieillir » en Australie


Publié le Jeudi 22 Septembre 2005 dans la rubrique Société | Lu 2113 fois