Sommaire
Senior Actu

Lancement d’une étude afin de mieux répondre aux besoins des personnes âgées à domicile

Philippe Bas, le tout nouveau ministre de la Santé, également en charge des personnes âgées vient de lancer une étude dans cinq régions de France sur la prise en charge des services et soins infirmiers à domicile (SSIAS), visant à mieux répondre aux besoins des personnes âgées à domicile.


Après avoir réuni les représentants des directions départementales des affaires sanitaires et sociales et les directions régionales du service médical de l’assurance maladie ainsi que les fédérations et unions concernées, le ministre a lancé une grande étude de terrain sur les SSIAD (services et soins infirmiers à domicile). Elle sera menée dans cinq régions : Pays de la Loire, Nord-Pas de Calais, Poitou-Charentes, Aquitaine et Limousin, indique un communiqué du ministère.

Et de rappeler que le « Plan Solidarité Grand - Age, présenté en juin 2006 prévoit de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées qui le souhaitent ». Dans ce contexte, « afin de leur offrir une prise en charge de qualité », il est nécessaire, estime le ministère « mieux organiser la continuité de la prise en charge entre services de soins infirmiers à domicile et hospitalisation à domicile ».

Beaucoup de patients pris en charge par les SSIAD vieillissent et deviennent plus dépendants. Ils ne relèvent pas de l’hospitalisation à domicile mais demandent parfois une quantité élevée de soins, susceptible d’entraîner des dysfonctionnements et un déséquilibre du budget du SSIAD. « Pour éviter aux gens qui veulent rester chez eux d’entrer en maison de retraite, il faut permettre aux SSIAD de continuer à prendre en charge l’ensemble de ces patients » remarque le communiqué du ministère.

L’étude qui vient d’être lancée s’annonce comme étant « un outil essentiel pour une meilleure connaissance des réalités du terrain : catégories de patients pris en charge, quantité de soins nécessaires, coût de la prise en charge… ». Elle devrait permettre d’élaborer un outil simple visant à identifier les patients nécessitant les soins les plus lourds et à mettre ensuite en place un tarif spécifique pour les SSIAD qui les prennent en charge. .../...
Philippe Bas

Elle devrait ainsi répondre aux engagements du Plan Solidarité Grand – Age. Elle sera également confortée par une expérimentation simultanément en Charente et qui porte sur 530 patients pris en charge par un SSIAD et un service d’hospitalisation à domicile.

Cette expérimentation doit permettre de mieux déterminer les catégories de patients qui relèvent de chacun de ces services et de faciliter le passage d’un service à l’autre. Ceci afin d'éviter l’hospitalisation qui présente un risque de déstabilisation pour la personne âgée fragile et peut parfois conduire à une perte définitive d’autonomie.

Cette étude bénéficie de l’expertise scientifique de l’Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé (IRDES). Elle est menée de façon conjointe par le ministère de la Santé et des Solidarités et la Caisse Nationale d'Assurance Maladie des travailleurs salariés.
42 services de soins infirmiers adhérents aux trois fédérations (FEHAP, UNADMR, A
Domicile) sont impliqués dans cette étude.

Au total, ce sont des informations sur près de 2.500 patients pris en charge par des SSIAD qui serviront à mieux connaître leur état médical, la catégorie, la quantité et la lourdeur des soins dispensés et le coût de leur prise en charge.

Le recueil des données dans les SSIAD s'achèvera le 30 avril 2007. Les données seront ensuite traitées par la CNAMTS sous le contrôle scientifique de l'IRDES jusqu'au mois de juin. L'objectif est de disposer en septembre prochain d'un outil de caractérisation des patients.

L’analyse des résultats sera réalisée en concertation avec les fédérations et unions dont les adhérents auront participé au recueil des données. La Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie finance cette étude, en allouant à chaque SSIAD participant 100 euros par dossier.


Publié le Lundi 26 Mars 2007 dans la rubrique Aides à domicile | Lu 6675 fois