Bien-être

Lacanau : conférence-débat « Seniors, soyez acteurs de votre santé » le 10 octobre 2012


L’ASEPT Gironde, en partenariat avec l’AAPAM et le CCAS de Lacanau, propose le 10 octobre prochain une conférence-débat intitulée « Seniors, soyez acteurs de votre santé » animée par le Docteur Busquet. Une rencontre pour aborder les clés du « bien vieillir ».


Cette conférence permettra d’aborder les notions clés pour “bien vieillir” et de comprendre pourquoi il est nécessaire d’adopter, quelque soit l’âge, des comportements sains au quotidien.

Astuces et conseils pratiques seront proposés aux seniors ainsi qu’à leur entourage.

Cette rencontre sera animée par un professionnel de santé : l’occasion d’échanger et d’être sensibilisé sur des sujets tels que l’audition, la vision, l’activité physique, les médicaments ou encore le sommeil... En bref, les thèmes qui concernent la santé et le bien-être après 55 ans.

Une introduction aux Ateliers du Bien Vieillir À l’issue de la conférence, les personnes intéressées pourront s’inscrire à un module de sept séances : les Ateliers du Bien Vieillir. Ces ateliers sont un approfondissement des sujets introduits lors des conférences-débats. Ludiques et conviviaux, ils favorisent le partage d’expérience tout en créant de nouvelles relations sociales.

Conférence-débat en entrée libre et gratuite, clôturée par un pot de l’amitié

Rappelons que l’ASEPT Gironde oeuvre à la prévention santé des seniors. Sa mission est de sensibiliser, d’informer et d’accompagner les populations rurales et urbaines dans l’idée du vieillissement réussi. Des conférences et des ateliers, adaptés à toute personne à partir de 55 ans, sont alors proposés sur l’ensemble du département.

Association à but non lucratif, l’ASEPT Gironde regroupe au sein de sa structure plusieurs organismes soucieux de développer des initiatives pour améliorer la santé des populations.

ASEPT Gironde : 05.56.01.97.01
contact@asept-gironde.fr
site internet : www.asept-gironde.fr


Lu 946 fois
Publié le Vendredi 5 Octobre 2012



Réagir à cet article :